Page d’accueilli    » L’HISTOIRE    » Les Etats d’Azerbaïdjan    » Asie mineure (Première moitié de 1er millénaire Avant J.C.)   

Asie mineure (Première moitié de 1er millénaire Avant J.C.)

  


align=
A la fin de 2ème millénaire et au début de 1ère millénaire avant J.C. certains petits Beylicats se sont produits dans la région des montagnes de Zagros. Parmi ces beylicats il y avait Gilzan, Zamua, Allabria, Karalla, Buştu, Messi, Surikaş, Kızılbunda, Alateye, Uişdiş, Zikeretu, Andia, Subi, Sangibutu, Puluadi et les autres. La plus puissante entre eux était Zamua. Malgré les assyriens violaient souvent les frontières de l’état de Gilzan, cet état a pu survivre pour un certain délai. L’Urartu a occupé Gilzan à la fin de 9ème siècle avant J.C. Zamua a développé ses propres frontières de lac d’Urmi jusqu’au fleuve de Küçük Zab.
Selon les ressources historiques les Khmers, qui ont vécu dans la région du nord de Mer noir à 8ème siècle, ont du quitter leur propres territoires sous la pression des Saks à la fin de même siècle. Une partie de ces derniers se sont répandus en Anatolie et les autres au Caucase du sud et en Asie mineure. Les toponymies qui se sont produits sur le nom des Khmers reflètent les faits historiques de l’époque et les lieux où ils se sont répandus. Les noms de lieu comme Gımırlı, Kemerli, Komar, Kemerdaran, Kemer, Gemerli, Kemergaya etc. sont les des souvenirs des Khmers.
Après les Khmers la star des Saks est éclairée. Ils ont fondé la souveraineté au Caucase du sud et en Asie mineure à 7ème siècle avant J.C. Hérodote les a nommés comme « Skifler » au sein de son œuvre. Les Saks sont mentionnés en premier au sein des ressources assyriennes. Ils sont mentionnés aussi dans un document appartenant à la période d’Asarhaddon (680-668 avant J.C.), l’Empire d’Assur. Certains historiens ont montré volontaire que les Saks sont d’origine persique. Mains la culture, l’ordre public des Saks, que la formation de l’armée soit totalement à cheval, qu’ils appliquent de meilleure façons la Tactique militaire de bozkır, qu’on utilise encore les mêmes mots dans les langues turques d’aujourd’hui sur les documents en écriture cunéiforme à Sus prouvent qu’ils sont d’origine turc. Ceux qui se sont produits lors de l’attaque de Darius aux Saks le prouvent aussi. Les ressources assyriennes les nomment İşguz. 
Les saks ont fait durer la souveraineté jusqu’à 2ème siècle. Ils ont fondé une grande empire tout en possédant des grandes terraines jusqu’à Grande Muraille à l’orient et jusqu’au fleuve de Dunay à l’occident.
Strabon historien antique de Rome écrit comme suivant : « Les peuples vivant à l’orient sont nommés Massagets et Saks. Les autres sont nommés İşguzlar. Toutefois chaque génération a son propre nom spécifique. »
On considère que les massagets ont vécus parmi Gilgileçay et Derbent aux 9-7ème siècles avant J.C.  Ils sont allés aux territoires albanais tout en passant de passage de Derbent par la suite des Scythes (Saks). On parle de trois dynasties de Sak sur l’épigraphe ancienne sur la tombe de Dara au sein de travail nommé « Ethnonymes turcs ».  La première a domicilié sur un bord de Sırderya, la deuxième sur les territoires de Turkménistan d’aujourd’hui et la troisième au bord contraire de la mer. Les terrains, où la troisième communauté a vécu est le sud-ouest de la mer caspienne.
Auparavant on a affirmé que les İşguzs étaient d’Iran et d’Ari sur les livres historiens. Mais Pomponi, Mela et Pliniyon, les historiens, qui ont vécus à 1ère siècle, ont affirmés que la langue des İşguz était la langue turque. Zozima, qui a vécu à 5ème siècle, il est écrit aussi que certains İşguzs étaient des huns. 
Malgré il y a des autres ressources certifiant que la langue des Massagets était le turc, il y a également des uns qui affirment que ces premiers étaient mongols. Toutefois il serait faux de considérer que les İşguz avaient la langue turque en tout. Menanoli, l’historien byzantin, qui a vécu à 6 ème siècle écrit comme suivant : « On a appelé les turcs comme Sak au passé ». Selon A. N. Bernştam « Au fond d’origine ethnique turc il y a des huns. C’est les huns d’Assie et d’Europe qui ont constitué les İşguz. »
A cette époque on se rencontre aussi au nord à ces formations politiques qui se sont produits au sud d’Azerbaïdjan.



Oxunub: 21956



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio