Page d’accueilli    » L’HISTOIRE    » Les mouvements populaires   

Les mouvements de la démocratie et de la liberté nationale

  


align=

Entre les années 1905 – 1911, la campagne nationale de liberté (campagne de constitutionalisme) a commencé sous la direction du khan Sattar. Dans peu de temps, cette campagne s’est circulée partout dans le Sud de l’Azerbaïdjan.
La campagne de constitutionalisme a fait promouvoir le khan Sattar au grade de grand commandant. En 1907, le khan Sattar qui dirigeait les factionnaires de liberté de la ville d’Emirhiz de Tabriz a gagné leur respect par démontrer un grand courage.
En 1908, après que les forces armées du khan qui consistaient à 40 milles des soldats ont attaqué Tabriz qui était considéré le sein de la révolution, on a fondé au mois du Juin un Haut Conseil Militaire sous la direction du khan Sattar. Le conseil était dirigé par le khan Sattar et son assistant khan Bağır et les membres du conseil étaient Ali Müsyo, Hacı Eli et khan Seyid Haşim. Jusqu’au mois de l’Avril de l’année 1909, bien qu’il y avait des révolutionnaires de la révolte de Tabriz qui étaient morts, on leur a donné les titres d’honneur « Serdari-Milli » (Commandant de public) et « Salari-Milli » (Leader de public) par le Comité d’état de l’Azerbaïdjan pour leurs vaillances extraordinaires devant les forces militaires de l’ennemi.

align=

La responsabilité de la protection de Tabriz était au Conseil Militaire. La victoire des révolutionnaires a eu une influence sur tout l’Iran. Dans la plupart des villes et Téhéran en même temps, on a commencé à fonder des comités de révolution sous le nom de « khan Sattar ». Le Comité d’état de Tabriz s’est introduit le messager du Conseil de l’Assemblée.
Jusqu’au mois de l’octobre de l’année 1908, nombreuses villes de l’Azerbaïdjan ont été libérées des ennemis. Les forces du sultan qui avaient peur que les révoltes de révolution soient plus puissantes ont dû promettre la réouverture du Conseil de l’Assemblée. Le second Conseil de l’Assemblée qui a été ouvert au mois du décembre de l’année 1908 a donné un mandat pour préparer des légions d’honneur sur lesquels les noms du khan Sattar et khan Bağır sur les plaques en or pour honorer leurs services et pour les raccrocher au tableau au temps d’ouverture.
Le fait qu’il y avait un air de révolution dans le pays après les succès à Tabriz a confondu le khan, la Russie et l’Angleterre. Ils essayaient de séparer le khan Sattar de ses compagnons d’armes pour l’humilier devant le public. Dans le télégraphe qu’Edward Kari, le Ministre des Affaires Etrangères, a envoyé à l’ambassadeur de Téhéran George Birly (16/03/1910) on disait que les khans Sattar et Bağır devaient être sortis de Tabriz tout de suite. Alors le président de l’Iran et le Conseil National de l’Assemblée ont forcé les khans Sattar et Bağır à aller à Téhéran. Le 6 Mars 1910, les khans Sattar et Bağır sont entrés à Téhéran avec une force de 300 personnes et au mois de l’Avril de l’année 1910, le khan Sattar est arrivé à Téhéran. On a sacrifié des moutons à Téhéran, le peuple l’a accueillit comme une saveur.
On a assigné un endroit pour le khan Sattar et ses factionnaires dans le parc d’Atabey. Le 7 Aoûte 1910, l’armée du sultan et les gardes sous la direction de Taşnak Yefrem Davidyans qui avait opposé au règne du khan Sattar avec les forces du khan et qui était Arménien de Téhéran ont cruellement attaqué au parc d’Atabey dans la nuit. Ils essayaient de désarmer l’armée du khan Sattar en les assiéger. Le khan Sattar a été blessé Le khan Sattar n’a pas permis son armée de sortir de Téhéran. Finalement, il est mort le 9 Novembre 1914 de sa blessure par balle à l’âge de 48 et il a été enterré dans le cimetière de Khan Ebdülazim à Téhéran. Son tombeau a été réparé en 1924 par les révolutionnaires.

align=

Entre les années 1920 – 1921, la campagne de Haydar Han Emoğlu a commencé dans le Sud de l’Azerbaïdjan. Emoğlu qui a travaillé pour une courte durée comme ingénier d’électricité à Bakou a activement participé dans les troupes militaires qui ont été fondées en 1904. Le comité de révolution de Téhéran a établi un comité de punition pour résister à Memmedali Şaha et les impérialistes Anglais – Russes qui l’aidaient et on a assigné Haydar Emoğlu dans la direction du comité.
Haydar Han Emoğlu a participé dans la révolution de khan Sattar et il est entré à Téhéran avec les khans Sattar et Bağır en 1909. Après les événements connus, Emoğlu ne s’est pas arrêté ses actes. Haydar Han a subis des pertes lourdes contre l’ennemi pendant la guerre de factionnaires.
Quand Rıza Han qui a obtenu des grades sans avoir fait des études militaires et qui était supporté par les anglais a obtenu la direction, il a envoyé les cosaques Russes à Gilan contre Emoğlu. Ensuite, il est arrivé à provoquer les soldats de Haydar Han contre lui par ses agents. Les compagnons d’armes de Haydar Han qui était le leader de la campagne de factionnaire contre l’impérialisme à Gilan ont trompé Haydar Emoğlu à l’aide de Mirze  Kiçik Hanı.
Emoğlu qui était sévèrement blessé dans la ville de Pesihan près de Reşt a été arrêté par les soldats de Mirze  Kiçik Hanı. Après avoir été emprisonné par eux, il a été tué par tourment par un traitre nommé Müeyyenül Reaya.

align=

La destruction de la dominance de tsar en Russie a causé le recommencement des révoltes de public en Iran et en Azerbaïdjan. La campagne dans le sud de l’Azerbaïdjan était dirigée par le Comité d’état sous la direction par Şeyh Mehemmed Hiyabani.
Au mois de l’aoûte de l’année 1917, le congrès du Comité d’état de l’Azerbaïdjan du Parti de démocratie de reformage a eu lieu. Dans la conférence, on a formé la division démocratique de l’Azerbaïdjan sous la direction de Ş. M. Hiyabani. Le Comité Central de la division battait pour chasser les étrangers du pays et pour donner l’indépendance à l’Azerbaïdjan du Sud dans les frontières de l’Iran démocratique.
En 1917, après que la campagne s’est accrue, le président Sadrazam Vusukuddevle a démissionné. Mais à l’aide des anglais, il était au pouvoir à nouveau. Le 19 Aoûte 1919, on a signé un pacte entre l’Iran et l’Angleterre. Ce pacte rendait l’Iran politiquement et économiquement dépendant à l’Angleterre mais il a ranimé la campagne démocratique en Azerbaïdjan du sud. Le 7 Avril 1920, une révolte a commencé à Tabriz. La révolte était dirigée par le Comité Social d’Administration sous la direction d’ İsyana Hiyabani. Le gouvernement national a été fondé à Tabriz le 24 Juin 1920.
Les anglais qui étaient confondu par les événements qui ont eu lieu en Iran et en Azerbaïdjan du sud se sont unis avec les contre-révolutionnaires et les traîtres. Le 14 Septembre, la révolte a été réprimée à l’aide des anglais. M. Hiyabani a été assassiné. Centaines des révolutionnaires ont été arrêtés, condamnés à mort ou exilé.

align=

Mehemmed Tagi Han Püsyan a gagné réputation durant la campagne d’Azadistan sous la direction de Şeyh Mehemmed Hiyabani. Il a fait ses études militaires en Allemagne et il est retourné à Téhéran en 1920.
Bien que Rıza Şah Mehemmed Tegi Han a voulu envoyer Şeyh Mehemmed Hiyabani en Azerbaïdjan pour détruire l’état d’Azadistan, il l’a refusé et il a été assigné au grade de Commandant Militaire de l’état d’Horasan.
Il a terminé dans un peu de temps l’anarchie à Horasan. Bien que ces actes ont été appréciés par le public, ces actes dérangeaient le frère Ahmet Kavamussaltana du gouverneur du temps Sadrazam Vusukuddevle et le consulat anglais.
En 1920, Mehemmed Tegi Han s’est rebellé à Horasan. Il a déclaré son indépendance au mois de l’Avril en 1921. Il a augmenté le nombre des troupes de gendarme sous sa direction et il a formé une armée nationale des factionnaires.
Mehemmed Tegi Han a annulé les dettes des villageois. Il a divisé les grands terrains et il a donné du terrain à ceux qui n’en avaient pas.
Les reformes de Mehemmed Tegi Han Püsyan menaçaient en particulier les avantages économiques des anglais. Donc les anglais ont payé les hommes de religion pour circuler des mensonges sur Mehemmed Tegi. Ensuite ils ont équipé une armée des 4000 soldats avec les armes lourdes et ils les ont envoyés à Horasan sous la direction d’une personne nommée Hazai.
Bien que Mehemmed Tegi Han Püsyan a battu avec courage contre ces troupes, il a été assassiné avec trahison comme le khan Sattar, le khan Bağır, Mehemmed Hiyabani, Heyder Han Emoğlu.

A la deuxième moitié de 19ème siècle l’opération d’éclairage était largement répandue. A cette période il n’y avait pas d’une organisation commune et initiatrice comme il n’y avait pas une force nationale de bourgeois en Azerbaïdjan de nord. Les adhérents de l’opération d’éclairage voyaient l’avenir heureux de peuple dans l’éducation et la science. M.F. Ahundov, H.B.Zerdabi, N.Nermanov, E.b.Ağayev, E.b. Hüseynzade et les autres ont étudiés beaucoup sur le domaine.

align=

Entre les années 1988 – 1989, la campagne nationale de liberté a commencé en Azerbaïdjan du sud. Les premières démonstrations ont commencé le 19 Février 1988 à Bakou. Le 4 Décembre, l’administration a réprimé les démonstrations à l’aide de l’armée.
Entre les années 1988 – 1990, la campagne nationale démocratique qui a commencé en Azerbaïdjan s’est circulée rapidement partout dans le pays. Le 23 Septembre 1989, la Loi de Domination a été accepté. Parmi les autres républiques soviétiques, l’Azerbaïdjan était le premier pays qui a accepté la Loi de Domination. Le 20 Janvier 1990, l’armée soviétique est entrée à Bakou pour réprimer la révolte de public. Après les massacres que l’armée soviétique a faits, centaines des citoyens Azerbaidjanais ont été assassinés et blessés. Un régime d’état d’urgence a pris l’effet jusqu’au milieu de l’année 1991. Malgré ces pressions, la campagne des patriotes Azerbaidjanais a conduit à l’acceptation du décret sur le rétablissement de l’indépendance par l’Assemblée Nationale de la République de l’Azerbaïdjan le 31 Aoûte 1991.
Le 8 Décembre 1989, les démonstrations sans cesse et des grèves ont commencé à Celilabad. Les troupes de police de Bakou ont commencé à arrêter. Le public révolté a détruit les immeubles du comité d’état de parti et du commissariat de police. Un établissement nommé « gouvernement de public » s’est ouvert le 29 Décembre. Plus de 15 personnes ont été blessées dans les conflits.
Dans d’autres comtés, les événements se sont passés d’une manière plus calme. Entre les mois du novembre et décembre de l’année 1989, les directeurs locaux du gouvernement ont dû démissionner en raison de la révolte de public dans les comtés de Sabirabad et Ağcaedi.
Le 31 Décembre 1989, les forces de frontière Soviétique et Iranienne au long de la rivière d’Araz ont été détruites dans la République Socialiste Soviétique de Nakhitchevan. Ceux de deux parties se sont retrouvés dans la frontière par traverser Araz. Et le 7 Janvier 1990, il y avait des mouvements dans la frontière entre la Turquie et l’Union des républiques socialistes soviétiques. Le 18 Janvier, les forces de frontière entre Bilesuvar et Celilabad ont été détruites. Le public s’est retrouvé avec ses amis du sud.



Oxunub: 93109



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio

Follow us on