Page d’accueilli    » PHILOSOPHIE    » Philosophie à 7-10ème siècles   

La Vision du Monde de Dede Korkut

  


Les figures dans le domaine scientifique et culturel de l’Azerbaïdjan sont connues en général selon leurs idées et leurs activités d’un domaine spécifique de la spiritualité.
Dede Korkut a vécu et travaillé comme un représentant de la spiritualité folk dans une époque. Dans son épopée « Livre de Dede Korkut », il était un leader, un conseiller des Oghouz et ce vieux compréhensif a été considéré égal que les savants, les imams, et les prophètes.
Bien que « Livre de Dede Korkut » aie apparu et écrit dans le Moyen-âge, ses origines datent avant l’époque Islamique. L’âge de Dede Korkut le vérifie. Selon le barde qui chantait les épopées, Dede Korkut a pris part personnellement dans les évènements qui se passent dans ses épopées et il était l’auteur des tribus qui les reflétaient. Dans cet aspect, tous les points de vue et toutes les idées sur la nature, la société et les humains dans l’œuvre apparaissent comme une expression de la compréhension de Dede Korkut.
Le monument du « Livre de Dede Korkut » est une ressource unique qui incarne l’ethnographie, la géographie historique, la langue, la manière de pensée, la vision du monde, des visions sociales et politiques, en bref, la spiritualité riche et la culture de la société de l’Azerbaïdjan.
Les évènements, les jugements et les paroles savantes qui sont décrits dans le « Livre de Dede Korkut » sont exprimés d’une manière brève et laconique. On peut classer ces paroles selon leurs sujets : le rôle déterminant du moi divin ; l’harmonie entre les lois de nature et de vie ; les relations entre les familles, les parents et les enfants…etc.
Louer le Dieu, applaudir le prophète, les prières, les souhaites et d’autres sujets ont une grande importance dans ce concept. Dans ces épopées dont l’esprit de l’héroïsme et de la confiance en soi sont fortes, chercher la remédie en Dieu et le louer apparait comme la perception de la réalité.
Quand on prend compte du fait que le « Livre de Dede Korkut » a apparu avant l’Islam, on peut y voir que les principes de la religion Islamiques sont souples. Le style de pensée et d’expression dans l’œuvre nous permettent d’inférer cet avis. Le fait qu’il y a des églises où les évènements ont lieu est à propos de la présence de la Christianité. Et le fait qu’il y a des gens « avec les Dieux en arbre artificiel » signifie l’idolâtrie.
Dans l’épopée de « Deli Dumrul », on voit que les principes de l’Islam ne sont pas totalement perçus. Deli Dumrul comprend que le moi divin est absolu durant les évènements.
La croyance au prophète Hızır qui aide aux personnes qui subissent les difficultés est une approche Turque appartenant à l’époque avant l’Islam.
Le discours du Khan Kazan envers l’eau et le loup survient du fait qu’ils étaient une fois un totem.
A côté de tout cela, la personne qui a écrit les conseils de Dede Korkut était quelqu’un qui était expert sur la religion Islamique, les principes de l’Islam et sur l’histoire de l’Islam à 7ème siècle.
La transformation d’un être d’une forme à une autre dans l’existence, la destruction de ceux qui sont créés, le remplacement de l’ancien avec le nouvel sont caractéristiques en application de la vision du monde, de la vision envers les humains de Dede Korkut.
La pensée de liberté qui élimine logiquement la croyance au paradis et à l’enfer et qui a pris part dans la pensée des Oghouz dans le Moyen-âge n’est pas une nouvelle croyance qui a apparu dans l’entourage Islamique, au contraire c’est une croyance qui existait longtemps avant l’Islam. La considération de certaines règles non Islamiques comme ordinaire était dans cette tribu. Par exemple, le fait que s’enivre dans l’Assemblée du Khan Kazan était illicite n’est pas rappelé.
Une vision naturaliste du monde, la perception des lois dans la nature survenaient de la vie de l’origine des Oghouz.
L’épopée du « Livre de Dede Korkut » a été lue pendant des siècles par la société des Oghouz, et elle a été passée de génération à génération et elle a obtenu un rôle extraordinaire dans le développement de la langue littéraire des Turcs – Azerbaidjanais et de la réflexion de l’art.



Oxunub: 13639



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio