Page d’accueilli    » MONNAIES    » Sur numismatique   

Sur numismatique

  


Numismatique de l’Azerbaïdjan 

L’histoire de l’Etat de l’Azerbaïdjan commence par la période antique. Une des Indicateurs qui prouvent l’Etatisme de l’Azerbaïdjan antique est l’apparition des monnaies locaux métalliques émises dans les Etats d’Atropatena et d’Albanie (Albanie du Caucase) qui se sont trouvé dans cette région. Les premières monnaies trouvées en Azerbaïdjan appartiennent à la période de l’Alexandre de Macédoine. Les habitants de l’Albanie et d’Atropatena qui se sont occupés du commerce international à partir de la deuxième partie du 3ème siècle AJ. ont commencé à émettre les monnaies similaires aux monnaies de l’Alexandre dans le but de payer les demandes du marché intérieur. Les dirhams en argent (drahma) avec les monogrammes de AT et de ATR (les numismates lisent ces monogrammes comme Atropat ou Atropatena) appartenant à cette période et aux périodes suivantes ont été trouvés en Azerbaïdjan, en Géorgie et en Daghestan. Les chercheurs estiment que ces monnaies ont été frappées à la Monnaie de Gebele, d’Erdebil et des autres régions. L’émission des monnaies similaires aux monnaies en argent de Selevki à l’Albanie tombe également au 2ème et 1ème siècle. Une grande majorité de l’Azerbaïdjan a été occupée par l’Empire Sassanide à la première partie du 3ème siècle. Les rois sassanides ont fait frapper les monnaies en argent en Nakhitchevan au 6ème et 7ème siècle. Le califat arabe qui a gagné contre les Sassanides pendant cette période a pris l’Azerbaïdjan sous sa domination. Pendant les premières périodes de l’histoire de califat (7ème et 9ème siècle),  l’émission de la monnaie a été centralisée par l’émission des monnaies en or et en cuivre. Les monnaies en argent du Califat ont été frappées en Azerbaïdjan. 

align=

align=

L’affaiblissement du califat et la dissolution féodale commencée à la suite des attaques des Seldjouks ont causé de l’apparition de plusieurs petits Etats féodaux en Azerbaïdjan au 10ème siècle. On a donné les noms des rois auxquels ils ont lié sur les monnaies (monnaies en argent) de ces Etats étant sous la domination des autres empires. Par exemple, à partir du 11ème siècle, on a écrit les noms de Şirvanşah sur une face de monnaie et le nom du roi des Seldjouks aussi que le calife abbasside étant le leader religieux sur l’autre face de la monnaie frappée en Azerbaïdjan par Şirvanşah. Malgré tout, l’écriture des noms des rois de Şirvanşah avec les grandes lettres montre qu’ils sont indépendants en étant le roi célèbre de l’Etat féodal. Pendant la même période, les “Saci” ont frappé leurs monnaies en argent à Berde,  les “Salariler” à Erdebil, “Şeddadiler” à Gence, “Revvadiler” à Tebriz. Les Seldjouks et “Atabeyler” ont frappé les dirhems en cuivre appartenant à ses propres Etats en Azerbaïdjan au 12ème et 13ème siècle. A la suite des attaques mongoles, l’Azerbaïdjan a devenu le centre de l’Etat Ilkhanides (Hulagular) considéré comme la cinquième nation mongole. Les dirhems en argent de l’Etat ilkhanides ont été généralement frappés à Nakhitchevan et à Berde. Il est possible de voir clairement la différence entre l’est et l’ouest sur les monnaies de l’Etat ilkhanides. Comme on le sait, presque touts les seigneurs féodaux ont eu leurs propres Monnaies  pendant le Moyen Age. Ils ont ignoré les intérêts de l’Etat au nom de ses propres intérêts provisoires. Quant à l’Orient, l’émission de monnaie en lisant les sermons a été considérée comme un symbole de l’Etat. Dans ce contexte, même si l’Etat Ilkhanides a été pratiquement dirigé par le Çobaniler au 14ème siècle, l’émission de la monnaie et lire les sermons ont été réalisés au nom du calife. L’Azerbaïdjan a battu l’Etat ilkhanides au 14ème siècle et il a devenu le centre de l’Etat Celairiler. Le Celairiler a généralement frappé les monnaies en argent dans les villes comme Bakou, Şabran, Gargar et Garaağacı. A la fin du 14ème siècle, le territoire de l’Azerbaïdjan ont été occupé par les Etats de l’OR Orda et Teymuri. L’occupant a aussi donné une grande importance à l’émission de la monnaie. Le Khan Canibey de l’Etat d’Alton Orda qui a occupé la ville de Tebriz en 1356 pour une courte période de temps a frappé la monnaie au nom de lui-même. Mais, les monnaies ont été frappé au nom de Karakoyunlular qui a remporté la victoire à la suite de ces guerres et occupé les territoires de l’Azerbaïdjan à la fin du 15ème siècle. Pendant les premières périodes, “Karakoyunlular” ont frappé le “tenge” en argent à Astara au nom des rois de Timuri. Ces “tenge” en argent ont été commencé à frapper en Anatolie par les “Karakoyunlular” qui s’estiment plus indépendants. 
Apres une courte période de temps, à la suite de la dissolution de l’Etat de “Karakoyunlular” à la deuxième partie du 15ème siècle, l’Etat de “Akkoyunlular” a entré dans la scène de l’histoire. Les rois de “Akkoyunlu” ont généralement frappé les “tenge” en argent (par exemple à Erzincan). Le “Şirvanşahlar” qui était dans la dernière période de son indépendance pendant cette période a frappé les “tenge” en argent à Şamahı. 
Au début du 15ème siècle, l’Azerbaïdjan a devenu le centre de l’Etat safavide qui a été récemment fondé. Les monnaies frappées par les rois safavides dans les différents lieux (Tebriz, Gence,  Şamahı, Ordubad, Nakhitchevan) et différentes périodes étaient aussi différentes: “eşref” en or, monnaie en argent à deux “şahı”, “Mehemmedi” en argent, “Abbası” en argent, “pencşahı” en argent  etc. L’Etat safavides avait les grandes relations commerciales avec les Etat de l’Europe centrale et Şimali. Cette situation a été confirmée surtout par les matériaux numismatiques. Par exemple, la fortune de monnaie “Mirik” trouvée en Azerbaïdjan s’est disposé des “taler” de l’Europe du sud frappé dans les années 1541-1572. Les monnaies dans la fortune sont largement différentes selon l’origine: Il s’est trouvé les monnaies frappées par les rois de l’Allemande (Shvabiya, Bohemya, Bavarya, Frizya, Saksonya, Köln, Drezden, Nürnberg, Hambourg etc.), l’Autriche, la Suisse(Zürich), la Belgique(Lyöj)  et des autres pays. 
A la suite de l’affaiblissement de l’Etat safavide au début du 18ème siècle, un grand nombre des khanats ayant une vie fermée  ont apparu en Azerbaïdjan. C’est sur qu’il n’a pas existé un système commun de la monnaie en Azerbaïdjan pendant cette période. Presque chacun khan dans les grandes villes ont frappé une monnaie en cuivre et en argent: par exemple, “fulus” en argent et en cuivre à Şeki (Khanat de Şeki), “Abbas” en argent à Şuşa, (Khanat de Karabakh), à Kuba (Khanat de Guba), à Derbent (Khanat de Derbent), à Nakhitchevan(Khanat de Nakhitchevan) et à  Tebriz (Khanat de Tebriz), “Abbas” en argent, “demi-abbas” et “mis fulus” à Gence(Khanat de Gence), “mis fulus” à Bakou (Khanat de Bakou) etc. Ces argents n’ont pas eu une valeur constante. La monnaie de chacun khanat était en vigueur généralement dans ses propres frontières. Sa valeur était très basse dans les frontières d’un autre Khanat.  A la suite des conflits réalisant dans les Khanats, l’Azerbaïdjan s’est séparé en deux parties selon le contrat de Türkmençay signé en 1828 entre l’Iran et la Russie: L’Azerbaïdjan du nord a devenu la colonie de la Russie et l’Azerbaïdjan du sud a devenu la colonie de l’Iran. 
La date où l’Azerbaïdjan a entré dans l’Empire de la Russie était la période où le capitalisme a commencé en Russie. On a fondé en 1860 la banque de l’Etat de l’Empire russe et on a ouvert un bureau de cette banque à Bakou après une année. L’objectif principal du bureau était d’élargir l’émission de l’article et d’accélérer le développement du système de crédit. Le bureau de Bakou de la banque était chargé de l’émission de la cédule et de l’enregistrement, de donner les crédits sous la condition de mettre les biens en gage et de réaliser les autres opérations. Pendant la période en question, on a utilisé les monnaies métalliques aussi que les papiers d’Etat nommé Ruble  comme le moyen de paiement dans chaque cotés du pays. 
Malgré les autres régions, l’Azerbaïdjan a eu un système de crédit et de banque qui était conforme à la structure capitaliste à la fin de 19ème siècle. 
Il se trouvait presque 200 organisations de crédit au sein du système de crédit de l’Azerbaïdjan au début du 20ème siècle. Parmi ceux-ci, Il y avait 25 bureaux des banques commerciales de crédit, 5 banques, 135 petites banques de crédit et un grand nombre des banques de dépôt. Il est possible d’observer que le capital de la banque et l’industrie en Azerbaïdjan ont devenu comme une unité pendant cette période. Par exemple, 15 banques russes et étrangères ont eu la place dans les projets du pétrole appliqués par les frères Nobel en 1917.



Oxunub: 15677



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio