Page d’accueilli    » MONNAIES    » Monnaies frappées dans les années 1918-1920 et les papiers précieuses   

Monnaies frappées dans les années 1918-1920 et les papiers précieuses

  


L’Azerbaïdjan a entré dans une nouvelle période après la révolution de septembre réalisé en 1917. Cette période a apparu par l’idée du réveil national et de la conscience nationale de la population. L’histoire de la circulation de monnaie et de la monnaie libre d’Azerbaïdjan a commencé avec les pièces de monnaie frappée en 1918 par la Municipalité de Bakou à partir de cette période âpres un repos d’un siècle. Les pièces de monnaie de 5, 15 et 50 Gepik et les grandes monnaies de la Municipalité comme 1, 3, 5, 10 et 25 Manat frappés au mois de janvier et d’avril 1918 sont différents selon leurs couleurs et dimensions. La domination à Bakou a passé sous la responsabilité des bolcheviques à partir du 25 avril 1918 et ensuite on a fondé un nouveau organe de l’administration- L’Association soviétique de l’Exploitation de ville de Bakou. On a rapidement préparé les nouvelles pièces de monnaie et mis en vigueur par la décision de cette association. L’émission de ces monnaies à la somme de 10, 25 et 50 Manat a réalisé par la signature du Commissaire du public nommé N. Nerimanov. Même si ces monnaies ont perdu la valeur après les conflits à Bakou le 31 juillet 1918, ils ont utilisé comme la monnaie en circulation entre la population dans les années 1918-1919. On a accepté la proposition sur la fondation de la Banque d’Etat de l’Azerbaïdjan par la décision du 7 Mars 1919 de la République d’Azerbaïdjan et le Ministre de l’Economie a été nommé pour la préparation de la déclaration. Le parlement de la République d’Azerbaïdjan a accepté la déclaration de la Banque d’Etat de l’Azerbaïdjan préparée par le bureau de crédit du Ministère de l’Economie le 16 septembre 1919. L’ouverture de la Banque d’Etat de l’Azerbaïdjan a été réalisée le 30 janvier 1919 et elle a continué à réaliser ses activités à partir de cette date. 
Pendant la période de la République populaire de l’Azerbaïdjan, quelques exemples des monnaies se trouvant au musée d’histoire de l’Azerbaïdjan sont comme suivants: quelques exemples de la monnaie de 100 Manat appartenant à la première émission de la pièce de monnaie frappé au début de l’année 1919 au nom du gouvernement d’Azerbaïdjan pendant la période de la République populaire d’Azerbaïdjan, les devises de 25 Manat (I-VII série), 50 Manat (I-XI série), 100 Manat (I-VIII série), 250 Manat (I-VII série) frappés dans la même année et de 500 Manat (I-IV série) frappé au début de l’année 1920. Le nom de la République d’Azerbaïdjan et de la nominale sur la dernière monnaie ont été donné en langues russes, azerbaidjanais et français. L’émission des pièces de monnaie était sous la responsabilité de la Banque d’Etat. En Azerbaïdjan, on a réalisé l’émission à la somme de 2 milliards 345 millions Ruble pendant la période de la République populaire d’Azerbaïdjan. Afin d’assurer la convertibilité de la monnaie nationale, le gouvernement a déterminé le taux d’échange du billet de Bakou et des autres devises comme suivant: 
1000 Ruble Kerenka - 1850 bon (Ruble)  
500 Ruble Romanovka - 1600 bon  
100 Ruble Romanovka - 350 bon  
1 Pound Anglais- 310-315 bon  
1 Dollars américains - 280 bon  
1 franc français - 8-10 bon  
1 lire italienne - 7 bon  
1 “Tümen” iranienne - 125-130 bon  
1 livre turc en or  - 390 bon  
1 décade russe en or (Çervon) - 420 bon etc.  
Les noms des devises mises en circulation dans les années 1919-1920 ont été nommés comme Manat en langue azerbaidjanais et Ruble en langue russe. L’objectif principal est d’assurer la croyance de la population ayant l’habitude des pièces de monnaie de la Russie en nouvelle monnaie nationale au lieu de Ruble russe étant encore en circulation. La politique de l’économie de la République d’Azerbaïdjan dans ce domaine était pour la présentation de Manat étant la devise nationale au monde. Dans ce contexte, on a écrit en français les noms de la nominale et de la République sur les monnaies de 500 Manat en prenant le soutien du gouvernement français (partiellement en prenant en considération le fait que le français était la langue international de communication pendant cette période). 
L’emprunt public de 50 millions de manat partagé en deux milles séries dont chacun est de 50 billets et dont chacun est cent milles nombres de 500 Manat a mis en circulation le 20 aout 1919 par la Municipalité de Bakou sous le permis du gouvernement de la République d’Azerbaïdjan. On a montré les alinéas des lois sur la mise en circulation de l’emprunt public, le nombre de nouveau prime, les règles et la durée (1920-1972) sur les billets. 



Oxunub: 14211



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio