Page d’accueilli    » LANGUE    » Die literarische Sprache von Aserbaidschan    » La Langue littéraire Azerbaïdjanaise   

La Langue littéraire Azerbaïdjanaise

  


La langue azerbaïdjanaise est une des langues des plus anciennes, passé un long chemin du développement. Si nous acceptons la langue des poésies épiques Kitabi Dede Gorgud, comme l\'aspect oral de notre langue littéraire, dans ce cas l\'âge de la langue du  peuple à présent fait plus de 1300 ans. Par ailleurs les gazelles de Hasanoglu, Les Dastans d’Ahmed Herami, ainsi que les particularités linguistiques des œuvres pareilles, confirment encore une fois que la langue littéraire Azerbaïdjanaise prend sa source de la haute antiquité. Mais l\'histoire de la langue écrite littéraire Azerbaïdjanaise commence dès XIII siècle.
La langue littéraire azerbaïdjanaise au cours de période de son développement de 800 ans se divise en deux grandes périodes – ancien et nouveau. Une ancienne période occupe les XIII - XVII siècles, mais une nouvelle occupe l\'étape suivant après XVII siècle.

Une ancienne période
L\'aire des services de la langue littéraire Azerbaïdjanaise se distingue par son l’échelle. Cette langue de la cour et de l\'armée des États de cette période – de Djelairs, Garagoyunlu, Aggoyunlu, Sefevid, était la langue littéraire de toute l\'Asie centrale. La langue littéraire azerbaïdjanaise de cette période se distingue de la langue Azerbaïdjanaise de la nouvelle période par les particularités non seulement hors linguales, mais aussi linguales.
Les différences entre les périodes sont fortes et au niveau phonétique. Ainsi, la langue littéraire Azerbaïdjanaise de la nouvelle période se caractérise simultanément aussi par la stabilisation de phonème. L’équivalence des voyelles o//a, et des consonnes t//d, m//, h//g//х qui se rapportent à la première période est terminé par la victoire des premiers d\'eux (o et t, m, h) : av - ov; dutmaq-tutmaq; bən - mən; qanı – xanı - hanı etc.
Une série des mots ayant la signification totale dans une ancienne langue littéraire Azerbaïdjanaise et dans la langue d’Osmane (şimdi, şöylə, şu, kəndi etc.), ne s’utilisent pas dans une nouvelle période. C\'est devenu le résultat final de la division des langues littéraires turques (la différenciation). En même temps, les mots de l\'ancienne langue Azerbaïdjanaise de cette période, étant considéré les plus utilisé (sayru – xəstə, güz - payız, görklü - gözəl, tanıq - şahid, uçmaq - cənnət, ayıtmaq - demək etc.) devenaient archaïques. 
La même situation est dans le domaine de la grammaire aussi. L\'équivalence des suffixes de l\'accusatif du nom - yi, - y ı, - yu, - yü//- ni, - n ı, - nu, - nü inhérent à une ancienne période, ne s’utilisent pas dans une nouvelle période. Le suffixe du futur du verbe - isər transforme au suffixe - acaq / - əcəк, en III-ème personne le suffixe dürür se change en suffixe – dür (hökmdürür - hökmdür).
Dans une vieille langue Azerbaïdjanaise la structure des groupes de mots avait le modèle syntaxique des langues arabes et persanes. C\'est-à-dire le mot déterminant était utilisé après le mot défini : çeşmi - giryan - les larmes, saliki – rahi - həqiqət - le voyageur suivant la voie juste etc. Dans la deuxième période entièrement au contraire : le mot déterminant est utilisé absolument et toujours avant le mot défini.
Dans une ancienne période on peut souligner essentiellement  2 styles : du livre classique et du folklore oral. Du point de vue de la formation et du développement du style on peut diviser cette période en deux demi étape : 
1) Existait des temps les plus anciens jusqu’à la fin de 12 siècles. Est initial dans la formation de la langue littéraire. Indique à l\'ancienneté de la langue orale. Les exemples écrits littéraires se confirment par les faits indirects. 
2) L\'Etape de la période de XIII siècle à XVII siècle. Dans cette étape se forment le style du livre. La langue de cette étape se caractérise par la quantité de différents éléments des langues étrangères. Ce style a commencé à se développer précipitamment et occuper les positions principales, à la suite de l\'utilisation de la langue Nationale Azerbaïdjanaise, ainsi que de la langue d\'arabe et persane. Le style du folklore oral occupe les positions suivantes. Le dialecte de Tebriz – Shirvan est un groupe important dans la langue littéraire.

Une nouvelle période 
La langue azerbaïdjanaise de cette période occupe trois étapes :
1. L\'étape de la formation de la langue littéraire nationale (XVIII siècle). 
2. L\'étape de la formation et du développement de la langue nationale (XIX – les XX siècles).
3. L\'étape moderne (le XX siècle – le début du XXI siècle).
Dans cette période la langue Azerbaïdjanaise est en voie de développement (à l\'étape de la formation et du développement de la langue littéraire nationale). Dans cette langue pareillement de la poésie s\'écrivent les œuvres en prose et dramatiques, on publie les journaux et les revues, la langue commence à être utilisée et dans certains documents officiels, les études scientifiques. 
Dans le XX siècle dans le développement de la langue littéraire Azerbaïdjanaise se présentent trois tendances principales :
1. La tendance de l\'utilisation de la langue littéraire comme la langue nationale. C\'est visible de la revue «Molla Nasredin», ainsi que des œuvres des écrivains, comme Dj. Mamedkulizade, A.Hakverdieva.  
2. La tendance de la création de la langue littéraire s\'appuyant plus sur la tradition des langues d’osmanes (actuel turc) et ancien Azerbaïdjanais. Cela se montre dans la langue de plusieurs revues et des journaux, comme Fuyuzat et Hajat, ainsi que dans la langue de plusieurs écrivains, des civilisateurs (A.Huseynzade). Cette langue ne se distingue pas de la langue littéraire traditionnelle turque.
3. La tendance de la création de la langue littéraire comprise par tout, fondée sur les normes de la langue littéraire. La langue, qui n\'acceptait pas l\'influence d\'aucun dialecte, était créée par les poètes et les écrivains, comme A.Shaig, Dj. Djabarli, S Huseyn, A.Sahhat. Une telle situation dans le domaine de la langue littéraire se prolongeait du début du siècle à 1930 ans.
L\'acquisition de la langue Azerbaïdjanaise du Statut de la langue Nationale est devenue un d\'importants événements de la nouvelle période de l\'étape moderne de la langue littéraire Azerbaïdjanaise.  
La langue Nationale, étant un attribut important de l\'Etat indépendant, se trouvait dans le centre d\'intérêt du gouvernement de la République Démocratique d’Azerbaïdjan. Le 27 juin 1918 le Gouvernement de la République par le décret historique a annoncé la langue nationale Azerbaïdjanaise, la langue turque indépendante à cette époque-là.
La langue azerbaïdjanaise, comme la langue nationale était fixée dans la Constitution de l’Azerbaïdjan (1978). 
Dans une nouvelle Constitution de l\'Azerbaïdjan indépendant, acceptée dans le référendum universel en 1995, la langue Azerbaïdjanaise a pris la place digne, comme la langue nationale. 
La langue littéraire azerbaïdjanaise de l\'art populaire oral est la forme, qui sert à la société au niveau supérieur – qui se distingue par les normes phonétique, lexical, grammaticales et stylistiques.   
Il existe des formes écrites et orales de la langue littéraire. La langue littéraire orale (la langue sonore) est très ancienne. Il était utilisé pendant la période de longue durée, comme le moyen de l\'expression de l\'art populaire, encore avant l\'apparition de la langue littéraire écrite. Les exemples initiaux primaires de la langue écrite étaient les documents officiels, les lettres des chefs des Etats, les œuvres d\'art, ainsi que les textes religieux. Avec le développement de la société se développait aussi la langue littéraire écrite.



Oxunub: 15048



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio