Page d’accueilli    » LE THEATRE    » A propos du théâtre   

A propos du théâtre

  


align=

Histoire du Théâtre 
Le théâtre d’Azerbaïdjan a une histoire très ancienne. Les éléments de l’art du théâtre sont d’écouter, de lire, de jouer, d’agir, de parler etc., pour cette raison il est possible de dire que le théâtre d’Azerbaïdjan a une histoire très ancienne. Les composants du théâtre sont l’auteur d’une pièce, le régisseur et les acteurs. Les jeux comme «Kosa-kosa», «Karavelli», «Kilimarası», «Şah Selim oyunu» etc. sont des jeux qui a gagné une réputation parmi la population. Les jeux ayant un petit volume comme «Kosa gelin, Taptık çoban», «Maral oyunu», «Kaftar küs se sont aussi montrés. Ces jeux de défi et la comédie de trois parties nommée Tembel kardeş ayant une importance spécifique de la morale montrent que le théâtre public d’Azerbaïdjan a une histoire indépendante.
Le théâtre professional en Azerbaïdjan a été fondé plus tard en comparaison avec les autres pays. Les raisons de cette situation peuvent être liées avec l’environnement historique, social et politique. Dans l’article «Şebihleri (jeux religieux pendant le moyen âge) kim yaratıyordu» du 6 Mai 1994 par Peintre Elçin Aslanov au journal «Littérature et Art », on dit que l’art du théâtre professionnel d’Azerbaïdjan a une histoire de 500 ans et qu’il a commence par les jeux de “orta oyunu”.  Le grand compositeur Üzeyir Bey Hacıbeyov a écrit comme suivant: « selon les historiens et les académiciens, l’origine de toutes les arts du théâtre national est concerné par la religion.” Ensuite il a ajouté «Notre histoire «şahsey» a pris sa propre formation de jeux de “orta oyunu” (un jeu traditionnel). Il faut accepter que l’histoire «şahsey» du texte littéraire préparé pour l’opéra sur la base de poème «Leyla ve Mecnun» de M. Fuzuli, étant un grand compositeur et auteur de l’article a été préparé dans le cadre de la tradition  «les jeux religieux du moyen âge ».”
Le théâtre laïque qui a base sur les comédies de M.F.Ahundov appelées comme «Azerbaycan\'ın Molyeri» par Vorontsovo d’origine du Caucase et qui est le choix de l’est de la civilisation de la scène de l’ouest appartient aux années 40 du XIXème siècle. Ce type de théâtre a formé à Şuşa en  1848, à Lenkeran en 1850, en Şamahı dans les années 1857-1858.
Il est vrai que le théâtre national a joué un rôle très important pour que la nation se soit reflétée  et la population d’Azerbaïdjan s’est réveillé. Les bases dures du théâtre national ont été jetées par Mirze Feteli Ahundov. Il faut ajouter que dans le monde, le théâtre de l’ancien grec a commence son théâtre par les sujets de catastrophe (tragédie), le théâtre d’Azerbaïdjan par le type de comédie. 

align=

Si on prend en considération que l’explication au regard d’une idée esthétique de question de la comédie et de l’existence du type de comédie dans la littérature d’Azerbaïdjan au XIXème siècle est vraiment très difficile et qu’il nécessite du héroïsme, le sens et l’importance de ce type seraient largement augmenté. La difficulté était concernée non seulement avec le sens théorique de la branche de comédie mais aussi avec le contrôle strict de police et de censure pendant ces temps. Il n’était pas facile d’ouvrir la fonction sociale et esthétique de la satire. La satire la plus  simple orienté vers les chefs de la population (administration de l’Etat) était considérée comme une situation  «détériorant la tranquillité, la sécurité et l’ordre du public ». Pour cette raison, M.F.Ahundov et les auteurs azerbaidjanais ont expliqué en travaillant sur les questions fondamentales de la satire et la comédie que la satire est un moyen qui améliore la morale et aiguilles ses manques.  
Le théâtre professional laïque d’Azerbaïdjan a commencé ses activités avec le type de la comédie. Il est basé sur la comédie “beş ölmez “ de M. F. Ahundov. La présentation de la première comédie nommée  «Lenkeran hanının veziri» a été réalisée le 10 Mars 1873 (22 avec l’ancien style) à Bakou par les étudiants de l’école de Realni grâce à l’initiative et la participation de Hasan Bey Zerdabi et Necef bey Vezirov.  Le théâtre d’Azerbaïdjan transformé en ressources des idées humaines, ayant des hauts objectifs et ayant commencé à développer sur une base réaliste à partir des premiers jours de sa fondation a gagné un perfectionalisme dans les domaines de la structure, la méthode et style. Apres sept jours et un mois de jeu «Lenkeran hanının veziri», la comédie «Hacı Kara» de M.F.Ahundov a été présenté aux spectateurs. Dans un article se trouvant au journal «Kaspi (en 1873), on dit comme suivant: « Un deuxième jeu de théâtre a été presenté en 17 avril à Bakou dans le salon de la communauté d’Azerbaïdjan afin d’aider aux amateurs. Pour cette fois, On a presenté le jeu en cinq parties de M.F.Ahundov nommé «Sergüzeşti-merdihasis.
Le théâtre d’Azerbaïdjan s’est développé de plus en plus et a entré dans la vie de la population. Sa carte s’est aussi développée chaque année. La fondation du “Théâtre de Tenkit et tebliğ” en 1921 à Bakou a transformé en un événement très important dans la vie culturelle de la ville. L’ouverture de l’école du théâtre de Bakou en 1923 et les personnes qui ont pris dans cette école ont joué un rôle très important pour le développement de l’art du théâtre national pendant les années prochaines. Le théâtre d’enfance a commencé à travailler en 1929 à Bakou. On a fondé en 1937 les théâtres d’Etat dans quelques sous-préfectures de la République soviétique d’Azerbaïdjan. Malheureusement, ces théâtres ont été complètement fermés en 1949 (sauf les théâtres d’Etat de Guba, de Gence et de Nakhitchevan). Ces collectives de théâtre ont toujours travaillé sous le nom de l’association du drame. Mais ils ont continué en 1958 ses activités comme les théâtres du public.
Le théâtre d’Azerbaïdjan a commencé à faire une nouvelle étape dans les années 1960. Le peintre T. Salahov et le compositeur K. Karayev ont préparé en 1964 l’œuvre de V.Şekspir nommée «Antonio ve Kleopatra»  pour la scène. Grace à ce jeu, on a créé un jeu magnifique, brillant et humaniste comme désiré par les spectateurs. Dans ce jeu, le résultat favorable des efforts du théâtre sur l’innovation s’est montré. Le jeu nommé Sen hep benimlesin»  presenté par T. Kazımov au mois de novembre de la même année a devenu un succès non seulement pour l’auteur mais aussi pour le théâtre. Ensuite, les jeux comme «Yalan» (1965), «Ölüler (1966), «Sensiz» (1967), «Hamlet (1968) ont coloré la scène d’Azerbaïdjan.
A la fin des années 1960, un des développements parmi les réussites du théâtre d’Azerbaïdjan était l’arrivée des jeunes auteurs talentueux au théâtre. Bahtiyar Vahabzade étant arrivé en 1969 au théâtre dramatique académique avec sa pièce «İkinci ses» a enrichi le répertoire du théâtre par les œuvres comme «Yağmurdan sonra», «Yollara iz düşüyor, Kendimizi kesen kılıç dans les années suivantes.
La création de dramaturgie commencée par la pièce de Sen yanmasan» de Nebi Hazri dans les années 70 a été maintenu avec succès par les œuvres comme «Yankı» (Eks-seda), «Mirza Şefi Vazeh», «Toprağa saplanan kılıç», «Burla Hatun». Une femme auteur, Anar étant arrivée au théâtre avec la pièce «Geçen yılın son gecesi» présentée dans le théâtre d’Etat d’Azerbaïdjan pour les jeunes spectateurs s’est confirmée comme une bonne dramaturgie par ses pièces «Şehrin yaz günleri», «Adamın adamı», «Sahra rüyaları», «Sizi deyip geldim», «Tehmine ve Zaur». Les jeux de N. Hesenzade comme «Atabeyler, Pompei\'nin seferi» ont porté bonheur à l’auteur et au théâtre.
Dans les années 1980, le théâtre a entré dans une nouvelle étape du développement par les jeux sentimentaux du héroïsme comme «Şarkı dağlarda kaldı», «Hurşit Banu Natevan», «İblis», «Atabeyler, Feryat, Toprağa saplanan kılıç», «Ateş gelini», «Şeyh Hiyabani» etc.
L’événement le plus important au théâtre d’Azerbaïdjan pendant cette période était l’apparition d’une amélioration au regard du domaine et du style. La critique de théâtre basée sur le matériel présent de cette période s’est développé et augmenté sa qualité théorique, scientifique et esthétique. La critique de théâtre d’Azerbaïdjan est intervenue dans le processus de théâtre dans le cadre des possibilités.
    C’était un soulagement que les théâtres fondés après l’année 1990 comme Yuğ, Miniature, Pantomime, Municipalité, Cabinet, Jeunes se sont confirmé d’une manière positive. Ils ont fortement séparé l’art selon la richesse de style et la diversité. Après l’année 1990, les œuvres des auteurs azerbaidjanais classiques et modernes  ont été présentés au théâtre d’Azerbaïdjan avec les œuvres importantes des auteurs de la Russie et du monde.
Pendant l’administration de l’URRS qui a duré de 70 ans, le théâtre d’Azerbaïdjan a réalisé les tournées seulement dans la géographie de l’URRS -  à Moscou, à Leningrad, à Minsk, à Kiev, à Tiflis, à Erivan, à Taşkent etc. Grace à la tournée organisée en 1919 par le théâtre de Tbilissi d’Azerbaïdjan, à la suite de 71 ans, le Théâtre académique dramatique d’Etat d’Azerbaïdjan ont allés d’une manière organisée en Turquie et en Iran. Ils ont presenté les jeux des œuvres de grand auteur İ.Efendiyev comme «Bizim garip taleyimiz» et «Sevgililerin cehennemde vüsalı». Le théâtre académique national dramatique d’Etat d’Azerbaïdjan a allés en 1998 pour la deuxième fois en Turquie et en Iran. La tournée du théâtre en 1992 en Allemande a été aussi réalisée avec succès. Le théâtre de Pantomime de Bakou, le théâtre de la marionnette d’Etat de Gence et le théâtre de la Municipalité de Bakou ont aussi réalisé plusieurs fois les tournées en Turquie.  
La Conférence International du Théâtre de Bakou nommé Le Processus du théâtre mondial au XXIème siècle: questions, perspectives, alternative organisé le 8-12 novembre 2010 était un des événements importants d’Azerbaïdjan dans le théâtre du monde. Les experts célèbres du théâtre de l’Asie, l’Europe et l’Amérique, les directeurs et auteurs, les experts de la culture ont eu lieu dans cette conférence. Parmi des invites de la Conférence international du Pratique scientifique, il  y avait les personnes célèbres du théâtres habitant dans les pays comme les Etats-Unis, le Canada, la Turquie, l’Angleterre, la Géorgie, la France, l’Allemande, la Russie, la Biélorussie, l’Estonie, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l’Ukraine, la Grèce, la Corée, la Moldavie, l’Autriche, la Tunisie, l’Oman, le Karabakh, la Chine, l’Arabie saoudite, l’Iran, le Singapour, le Koweït.
On a fondé les collectifs forts du théâtre dans le pays pendant les 125 ans concernés la période de la fondation du théâtre professional d’Azerbaïdjan. Aujourd’hui, à Bakou Il y a le Théâtre Académique d’Opéra et de Ballet d’Etat d’Azerbaïdjan au nom de M.F.Ahundov, le Théâtre dramatique Russe d’Etat d’Azerbaïdjan au nom de S. Vurgun, le Théâtre de la Comédie Musicale d’Etat d’Azerbaïdjan au nom de Ş.Kurbanov (Il a été fondé en 1938 comme le théâtre d’Etat), le Théâtre d’Etat d’Azerbaïdjan pour les jeunes spectateurs (Il a été fondé en 1929), le Théâtre de la Marionnette d’Etat d’Azerbaïdjan au nom d’A.Şaik, le Théâtre de la Municipalité, le Théâtre de la Jeunesse, le Théâtre de l’éducation, le Théâtre de Yuğ, le Théâtre de Cabinet, le Théâtre de Pantomime. Il existe des théâtres d’Etat dans les villes comme Nakhitchevan, Gence, Lenkeran, Sumgayıt, Ağdam, Mingeçevir.
Dans le même pays, il se trouve le Théâtre de la Chanson, le Théâtre de Muğam, le Studio de l’Opéra au nom de Ş.Memmedov  , le Théâtre de Poème d’Etat de Gence, le Théâtre de Belette de Gence, le Théâtre dramatique musical de Şuşa, le Théâtre de la Satire de Şeki, le Théâtre d’Erevan d’Azerbaïdjan, le Théâtre de Poème de Cavid du Nakhitchevan, le Théâtre dramatique de Kusar, le Théâtre dramatique de Fuzuli, le Théâtre de la Marionnette du Nakhitchevan, le Théâtre dramatique de Kazak.



Oxunub: 17717



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio