Page d’accueilli    » L’ETHONOGRAPHIE    » Ethnographie d’Azerbaïdjan   

Ethnographie d’Azerbaïdjan

  


align=
La science d’ethnographie est une science dont l’objet est l’étude de la population et les propriétés de la population. Elle s’intéresse aussi aux résultats obtenus par l’histoire, l’archéologie et les autres branches des sciences, elle complète et intègre ces résultats. En conséquence, elle constitue une base pour la connaissance de soi et la compréhension ethnique et naturelle. C’est-à-dire, l’identité nationale dépendant de la base de la culture matérielle et spirituelle se forme. La science d’ethnographie montre cette identité ethnique – nationale de mille ans. 
L’Azerbaïdjan contenant une grande zone au sud-est du Caucase se trouve sur une région naturelle et avantageuse ayant une importance stratégique, économique et géographique. Ainsi il y avait toutes les possibilités pour la formation, le développement et la diffusion de la civilisation matérielle dans cette région. 
La population a fondé et développé les branches de la civilisation matérielle profonde et diversifiée en bénéficiant de ces richesses pendant mille ans. C’est sur que la relation mutuelle de la civilisation matérielle et spirituelle a formé une base pour l’augmentation à haut niveau de tous les deux domaines. C’est à juste titre que la population d’Azerbaïdjan est considérée comme un des premiers centres de civilisation. 
Les propriétés d’Azerbaïdjan formant une base pour être plus diversifié et thématique au terme d’ethnographie sont un climat très favorable, une grande variété des plantes et animaux, les anciennes populations locales, l’agriculture, l’artisanat avec multi-branche, le monde matériel et spirituel. C’est vrai que la population d’Azerbaïdjan a une relation, continue et ininterrompue, économique et culturelle avec les populations du Caucase, du Proche Orient et des autres pays. Elles ont gagné beaucoup de chose grâce à cette relation mutuelle et cette union. Ainsi elles en ont bénéficié et se sont enrichis. L’ethnographie de la population est une partie intégrante des ethnographies du Caucase, dans un sens plus large, du Moyen et Proche Orient. La civilisation matérielle de chaque population n’est choisie que par ses propres propriétés et ses caractéristiques individuelles. Celui-ci se distingue largement la civilisation appartenant à une identité ethnique avec les civilisations des autres identités ethniques. En ce sens, l’histoire de la civilisation matérielle basée sur l’expérience empirique, les connaissances et les habitudes de la population d’Azerbaïdjan démontre clairement les caractéristiques nationales et les spécificités dans toutes les branches de la civilisation matérielle. 
Les traditions du peuplement sont largement protégées à la transition vers la vie en résidence selon le principe de la parenté, parce qu’en général, les ruines de la relation des communautés primitives sont mieux protégés en conséquence de la transition vers la vie en résidence des populations s’occupant de l’élevages au milieu du 19ème siècle. Parce que le processus de la transition vers la vie en résidence a réalisé parmi des tribus basées sur les liens du sang, les villes fondées nouvellement se sont formé des groupes de parenté. Les traditions apparues en conséquence de cela ont compris toute la population.   
On estime que la période de la formation de la famille a commencé dans la région d’Azerbaïdjan à la fin de la période énéolithique. 
Il est possible de trouver des informations importantes dans les sources sur la famille  et la vie familiale d’Azerbaïdjan, les sources et les monuments écrits, les œuvres des classiques de la littérature d’Azerbaïdjan appartenant au savant azerbaidjanais Nesireddin Tusi du 13ème siècle, et les épopées étant une sorte importante de la littérature populaire verbale. Les informations intéressantes sur la famille et la vie familiale des Azerbaidjanaises ont pris une place dans les sources datées des 19 ème et 20 ème siècles. Les sujets sur la famille et la vie familiale des Azerbaidjanaises ont pris leurs places dans la littérature en russe ayant un sujet ethnographique et écrite au début du 19ème et 20ème siècle à partir du 18ème siècle. L’analyse comparative de ces informations démontre clairement qu’il n’y par une nette différence entre la vie familiale aux siècles moyen en Azerbaïdjan et la vie familiale de la nouvelle période. Il s’agit des traditions qui sont venues en transférant pendant des siècles dans la vie familiale de la nouvelle population d’Azerbaïdjan. On peut ainsi dire que la population d’Azerbaïdjan pouvait protéger et développer les traditions sur la famille et la vie familiale. Ces traditions ont développé plus en plus et remporté à nous jours en passant dans les processus historiques. 
L’ethnographie d’Azerbaïdjan est une source enrichissant non seulement la culture du Caucase mais aussi généralement la culture ethnographique du monde. C’est pourquoi, l’État d’Azerbaïdjan s’intéresse largement au développement et à la protection de la civilisation matérielle et spirituelle. Cette réalité était soulignée de nouveau par l’ordre du 11 juillet 2008 du Président d’Azerbaïdjan sur la fondation du musée ethnographique d’Azerbaïdjan. 



Oxunub: 16074



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio