Page d’accueilli    » LANGUE    » Le dialecte et l\'accent   

Le dialecte et l\'accent

  


Le dialecte et la prononciation (accent) de la langue moderne Azerbaïdjanaise

La classification du dialecte et la prononciation de la langue azerbaïdjanaise est fait particulièrement selon les signes géographiques.
1). Le groupe oriental des dialectes et des prononciations (les dialectes de Bakou, Gouba,  Shemahi et l’accent de Lenkoran et de Mugan);
2). Le groupe occidental des dialectes et les prononciations (les dialectes de Gangja, Gazax, Karabah et l’accent d’Ayrym);
3). Le groupe du nord des dialectes et des prononciations (le dialecte de Sheki, l’accent de Zakatala- Gax);
4). Le groupe du sud des dialectes et des prononciations (les dialectes de Nakhicthevan, d’Ordubad). 
Selon les propriétés caractéristiques ces dialectes et prononciations se distinguent, comme de la langue littéraire, et l\'un de l\'autre.

1. Le groupe oriental : 
1. Le remplacement a - е : gaymag - geymag (les crèmes), gaychi - geychi (ciseaux );
2. Le remplacement  a - o : baba- boba (le papi), barmag – bormag (le doigt);
3. Le remplacement  o - u : goshun - gushun(l\'armée);
4. Le remplacement ö - ü : çörək-çürek (le pain);
5. Après les voyelles palatales  on prononce les voyelles labiales, mais après les voyelles labiales on prononce les voyelles palatales : bacun (la soeur), aton (le père), gəlsön (venir), alson (prendre);
6. On n\'utilise pas le son nun;  
7. Au milieu du mot au lieu de consonne Y se prononce la consonne R : dügme (duyme,- le bouton), ignə (iyne- l\'aiguille), igid (iyid- le héros), sögüd (soyud - le saule);
8. L\'harmonie des voyelles est perturbée;
9. Les suffixes sont essentiellement  de deux variantes (la variante labial) : gəlübdü (gyalubdu- venir), alıbdu (acheter), əkdüz (ekduz- planter);
10. L\'utilisation des suffixes man , - mən, - mar , - mər lors de la négation non catégorique du futur almanam ( pas acheter), gelmenəm (pas venir), qaçmarsan (pas courir), almarsuz (pas avhetez) etc.
11. Les mots spécifiques se rapportant à ce groupe se montrent : tuğ-bayraq (tug - le drapeau), xır - bostan (xir - le potager), qəmbər - çay daşı (la pierre fluviale), uruğ-nəsil (ouroug -  génération), meşmeşi - ərik (meshmeshi - l\'abricot).

2. Le groupe occidental :
1. ə - a - xavar (au lieu de xavyar - xavar); 
2. i - ı - qıymat (au lieu de giymat); 
3. Une large utilisation du son (nun) : maηa, saηa (mana, sana);
4. b - v - bava, çovan (au lieu de baba – bava (le papi), au lieu de coban – covan (le berger));
5. c - j - bajı, qoja (au lieu de baci - baji(la soeur); 
6. À la fin du mot les voyelles sont assourdies - papax, kəlməx; 
7. b - f - bava, çovan; 
8. v - y buzoy, toyla (le veau, l\'étable);
9. Les harmonies labiales fort : görmöyüf, qurumuyuf (n\'a pas vu, n\'a pas séché);
10. Les mots, achevant par les voyelles à la position influente, acceptent le suffixe - y ı : qapıy ı (la porte), quzuyu (agneau); 
11. Les suffixes du présent : - er, - or, - ör, aler (acheter), quror (construire), görör (voit); 
12. Les mots spécifiques (parfois non traduit) : gap eləmək,  şennix-kənd,  qəlbi - hündür, ayıbalası - çiy kərpic, sorux - döşəkağı, etc.

3. Le groupe du nord :
1. ə - e - eyləş, bey (au lieu de aylash, yaylash);
2. Disparaît (η); 
La variété des suffixes ne se soumet pas aux harmonies : beşlıx (au lieu de beshlix- beshlik), getmax (au lieu de getmax- getmek(partir)); 
3. La présence des pronoms spéciaux : habu, hu, hunda, mā, sā, mağa, sağa;
4. Le présent : gələ durur (passe), baxa durur (regarde);
5. La liaison des mots de II-ème forme de la définition se réalise sans suffixes: göz ağrı (la douleur oculaire), baş ağrı (le mal de tête); 
6. Les mots spécifiques : tabun, şaqqa - aile (la famille), əqraba, şəhrə - məhəllə (le quartier), palankeş - süzgəc, ataqar - meşə (le bois), quştuqur - pəhləvan (le combattant). 
  
4. Le groupe du sud :
1. La lettre ə se prononce très ouverte : əv (la maison), həylə(tandis que) ;
2. a - ə : əyax (le pied), qərə (la fosse), dəğ (la montagne); 
3. e - ə : pənir (le fromage), səvgi (l\'amour), dəyil (non cela);
4. x - h : horuz (le coq); 
5. Les formes du temps présent : - iy, - iri : gəliy (est venu), gediri, seviri (est parti, aime);
6. Les mots spécifiques : qəzilləməx ` - aldatmaq (tromper), mavrı - pişik balası (le chaton), mayıf - şikəst (invalide), xudrı - boş (vid).



Oxunub: 74114



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio