Page d’accueilli    » PHILOSOPHIE    » Philosophie à 11-12 ème siècles   

Les scolastiques canonistes en Azerbaïdjan

  


Bien que le mot « fıkıh » signifiait « scolastique, théologie de l’Islam » dans le Moyen-âge, il n’y avait pas de différence précise entre ces concepts. Les disciples du courant scolastique faisaient part en général dans l’administration d’état, ils se sont occupés des affaires de droit aussi. En additions, les scolastiques étaient en même temps des juristes (fıkıh). Les scolastiques opposants – la tranche de Mutazilisme ont fait leurs activités secrètement. Durant la période d’Alp Arslan – dans la seconde moitié du 11ème siècle, les entourages officiels ont commencé à démentir l’Acharisme qui était un courant scolastique conservatif et qui était considéré comme une innovation durant la période du règne du premier sultan des Seldjoukides, Muhammed Toğrul Bey.
L’acharisme s’est diffusé plus vaguement parmi les canonistes de Chaféites qui préféraient le chemin commun entre les Hanafites qui ont donné la priorité aux jugements d’opinion et de logique et les Hanbalites qui étaient une tranche plus conservative. Dans l’Orient-proche et le Moyen-Orient, Ebu – İshak Şirazi Firuzabadi (1003 – 1088), Ebu Hamit Muhammed Gazali (1059 – 1111) et Fahrettin Razi (1148 – 1210) étaient savants proéminents dans le domaine de scolastique et de la maturité.



Oxunub: 26737



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio