Page d’accueilli    » PHILOSOPHIE    » Philosophie à 13-14ème siècles   

Philosophie de péripatétisme

  


Entre les 13ème et 14ème siècles, les disciples du courant de péripatétisme occupaient une place primordiale dans l’idée philosophique des sociétés Islamiques. Les défendeurs actifs des disciplines de la philosophie İbn Yunus à Mossoul, Ebdülletif Bağdadi à Baghdâd, Şemseddin Hosrovşahi à Damas ont eu des grands services dans l’élévation des philosophes en Azerbaïdjan ainsi que dans les pays de l’Orient dans cette époque.
Kemaleddin Musa ibn Yunus (1156 – 1242) a reçu de l’éducation de son père à Mossoul, du savant Azerbaidjanais Mehemmed Hibbetulla fils de Selmasi à Baghdâd dans la madrasa de Nizamiye, et il s’est occupé de l’éducation et des activités scientifiques. Il était l’enseignant des İbn Yunus Esireddin Ebheri, Siraceddin Urmevi, Nesireddin Tusi et d’autres savants de nature. Les cours du savant qui ne permettait aucun fanatisme religieux ont été pris non seulement par les Musulmans mais aussi par les Chrétiens et les Juifs. Selon İbn İbri (1226 – 1286), les œuvres des représentants du péripatétisme de Saziri Yakubi Şerq qui savait parfaitement l’Asurî et le Latin, Farabi ve İbni Sina, et les livres sur la médicine, la mathématique et en général la nature sont revenus à son pays maternel après les avoir lus à côté d’İbn Yunus à Mossoul.
İbn Yunus a écrit beaucoup d’œuvres sur la logique, la philosophie et la mathématique.
Entre les 13ème et 14ème siècles, les sujets de logique, métaphysique et nature ont été illuminés profondément dans les œuvres de Necmeddin Nahçıvani, Efzeleddin Huneci, Siraceddin Urmevi, Nesireddin Tusi, Sefieddin Hindi Urmevi et des autres.
Necmeddin Ahmed Ebubekr fils de Nahçıvani est un des philosophes connus dans les pays de l’Orient-proche et l’Orient-moyen. Il a fait ses études à Nakhitchevan.
Les activités scientifiques et artistiques de Necmeddin Nahçıvani ont été bien appréciées par les auteurs du Moyen-âge. Il a fait des profondes recherches sur les problèmes du péripatétisme, et il a donné une grande importance aux sciences de logique et nature. En addition, il était un disciple déterminé du courant d’Aristo. Le péripatétisme qui survient en Arabe de la philosophie Azerbaidjanaise n’a pas accepté certaines doctrines d’İbni Sina, qui était un des représentants importants de ce courant, bien qu’il défende ses œuvres. 
Les vies d’Efzeleddin Mehemmed Namaver fils de Huneci (1194 – 1248) et de Siraceddin Mahmud Ebubekr fils d’Urmevi (1198 – 1283) sont très similaires. Les deux philosophes ont écrit plusieurs œuvres sur les sciences de logique et de nature dans un point de vue défendant le péripatétisme de l’Orient, et ils ont fait un grand effort dans le développement  de l’idée scientifique et philosophique.
Il faut souligner les services Nesireddin Mehemmed Tusi en particulier. Il est devenu célèbre dans le Moyen-âge comme grand savant encyclopédique et philosophe. Ses disciples et les auteurs suivants ont souligné son rôle unique dans le développement de la culture de l’Orient et dans l’idée scientifique et philosophique.
Comme Nesireddin Tusi, ses élèves se sont occupés aussi de l’illuminisme. Kutbettin Şirazi et İbn Kemmune ont écrit des commentaires précieux pour les œuvres de İsraili Şihabeddin Sühreverdi et ils ont défendu la philosophie de l’illuminisme.



Oxunub: 107489



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio