Page d’accueilli    » PHILOSOPHIE    » Philosophie à 7-10ème siècles   

Idées philosophiques concernant le Zoroastrisme

  


align=
L’un des importants courants philosophiques de  l’Azerbaïdjan était le Zoroastrisme. On a rassemblé les informations encyclopédiques concernant les idées sociales et culturelles notamment philosophiques de la période dans le livre du Zoroastrisme appelé “Avesta”. Les ressources appartenant aux ancien temps et au Moyen âge aussi que plusieurs recherches faites ultérieurement ont montré que Zerdüşt, fondateur le Zoroastrisme a habité dans le territoire de l’Azerbaïdjan et le texte original du livre “Avesta” remporté à nos jours ont été rédigé par la communauté de Mag d’originaire des Etats comme  Atropatena et Raga.
Les idées du Zoroastrisme appartenant aux premiers temps ont pris la place dans la communauté de Gat. En étant différent que les perceptions politistes répandu qui se sont largement répandus pendant cette période, lorsque Zerdüşt a approché vers l’existence, Il a vu Ahura Mazda(Hürmüz) comme la première raison. La communauté de Gat a étudié sur la formation de l’univers –la formation du terre, du ciel, de l’océan, de la lumière, des montagnes et des mers dans le temps et les sujets philosophiques, sociaux, éthiques et esthétiques comme le paradis, la réalité, le bienfait, la paix, le travail etc. 
Selon le livre “Avesta”, Ahura Mazda a créé les corps célestes par sa lumière et six déesses immortelles du bienfait par son âme. Ils ont constitué des propriétés d’Ahura Mazda. C’était la première étape de la création. A la deuxième étape, Ahura Mazda a créé la base de l’existence représentant le bienfait et “kamilli” qui peuvent être conçus par les sentiments matériels. Après la création du monde matériel, l’âme du méfait a entré dans ce monde et on a commencé le combat entre le bienfait et le méfait. Le devoir de l’humanité est de défaire l’âme du méfait. Cette victoire sera la troisième étape pendant laquelle l’humanité vivra d’une manière heureuse. 
Selon le livre “Avesta”, Il y a Arta étant le symbole de la réalité, de la justice et de la lumière contre le méfait. Les porteurs du désir (l’homme, l’animal, la plante, les minéraux etc.) jouent un rôle très actif pour le combat des âmes. Le désir appartient tant à celui qui est concret et qu’à celui qui est discret. Le désir de l’homme est sa mode de vie avec sa croyance, sa point de vue sur le monde, ses principes morales. Ils représentent complètement la nature de l’homme et l’homme a le droit de choisir avec le libre arbitre le chemin du méfait et du bienfait. Au sein de la communauté de Gatala, les sujets prenant la place important sont l’objection contre la guerre et les oppressions, les questions sociales, la défense des intérêts appartenant aux villageois et la classe pauvre, la protection de la nature – le sol, l’eau, la plante et les animaux et Ils ont souligné le rôle de l’homme pour ces sujets.  
Les principes morales du Zoroastrisme dont Humata (la bonne idée, les pensées), Huhta (la belle parole), Hvarşta (la belle action) définissent les demandes sur la paix, la protection de la sécurité, le travail et les efforts, l’économie, la bienfaisance, la justice. Dans l’histoire de la pensée sociale, le Zoroastrisme définit la première ancienne communauté ayant les aspects moraux et matériels et basée sur ce désir, les demandes et les propositions. 
Après que le Zoroastrisme ait devenu la religion dominante en Iran, les dispositions universelles et humaines ont généralement donné leurs places aux cérémonies et rituels. Mais les sens des concepts initiaux comme la lumière, l’effort, le bienfait, le méfait etc. appartenant au Zoroastrisme ont pris leurs places dans l’idée communautaire pendant des siècles. Ensuite, les courants idéologiques connus par ses aspects mystiques, humains et philosophiques dues au Zoroastrisme notamment dans l’Azerbaïdjan et le monde islamique du Moyen âge ont formé une infrastructure favorable pour la vie des idées du Zoroastrisme.



Oxunub: 14846



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio