Page d’accueilli    » LES BEAUX ARTS    » Bibliothéconomie   

Bibliothéconomie

  


align=

Le développement de la bibliothéconomie dans le monde et en Azerbaidjan date du 11ème siècle. A partir de cette époque, on a écrit des oeuvres magnifiques et on a construit des bibliothèques pour les garder.

Publication de livres de nos jours
En Azerbaidjan, il y  a une publication spéciale et un réseau de publication ainsi que les grandes publication de l’état. Ces publications sont menées dans non seulement les maisons de publication de l’état comme « Azerneşr » ; « Maarif » ; « Jeunesse » ; « L’Azerbaidjan » ; « Encyclopédie Nationale de l’Azerbaidjan » et « Union de Publications et Poligraphy » mais aussi dans plus de 150 établissements privées dirigent la publication de livres et d’autres activités de publication.
Selon les données des statistiques, chaque année on publie dans le pays plus de 3000 livres et brochures sur de différents domaines de science.

align=
Ebülhesen Behmenyar (993-1066) – Une des figures qui avait des services uniques dans le domaine de bibliothéconomie, l’élève d’İbn-i Sina.
On a posé les fondations de la bibliothéconomie Azerbaidjanaise dans le 11ème siècle en construisant la bibliothèque personnelle de Behmenyar. Dans la bibliothèque, il y avait en général les oeuvres de Behmenyar : « Livre d’éducation », « Livre de décoration sur la logique », « Livre de beauté et de bonheur », « Sujet de la science de métaphysique », « Magazine sur les niveaux de présence »...etc. « Livre d’éducation » n’a pas seulement apporté de la réputation à l’écrivain en Azerbaidjan mais aussi dans le monde entier. L’oeuvre a été traduise en Arabe et au Persan. Une des copies persanes de l’ouvre qui ont été transmises aux autres villes se trouve dans l’Institut d’El – Birûni Şarkiyat en Ouzbékistan et une autre dans la Bibliothèque de l’Assemblée de Conseil National en Iran. Ce livre qui est gardé en écriture Arabe dans les bibliothèques de Beyrut, d’Istanbul, de Cairo, de Londres, de Vatikan et qui a circulé le monde pendant 8 ans a été publié pour la première fois en 1971 en Arabe à Téhéran. L’oeuvre comprend 900 pages.

align=
Hetib Tebrizi (1030 – 1190) – Une des figures qui a joué un grand rôle dans le développement de la bibliothéconomie Azerbaidjanaise.
H. Tebrizi avait une riche bibliothèque personnelle à Tabriz. H. Tebrizi qui est connu comme le premier thérocien de la littérature Azerbaidjanaise a apporté quelques livres de sa bibliothèque personnelle comme cadeau à E. Muerri. Il a aussi organisé une exposition pour tout les livres quand il a été enterré à Baghdade.

align=
Nesreddin Tusi (1201 – 1274) – Scientifique connu qui a contribué à la transmission des exemplaires des livres de l’Azerbaidjan et du monde entier aux générations suivantes.
Comme on sait grâce aux ressources historiques, il a été prisonnier au Chateau de Tusi Alamut pour plus de 20 ans et il y a travaillé comme directeur de la Bibliothèque de « Seyyidena » que Hasan Sabbah a construit. Il y a rassemblé plus de 400 milles de livres des divers pays du monde en construisant une bibliothèque dans l’observatoire de Marağa qu’il avait construit selon l’ordre de Sultan Tusi Hülagû. Malheuresement, les commandants qui ont envahi Baghdade après le Sultan Hülagû et Timur ont mis le feu à ces livres.

Fezullah Reşideddin (1247 – 1318) - Une des figures qui a joué un grand rôle dans le développement de la bibliothéconomie Azerbaidjanaise aux 13ème et 14ème siècles.
F. Reşideddin Tebriz a construit des bibliothèques à Gazzaniye et dans d’autres villes. Dans la ville de Reşidiye qui se trouve dans le nord-est de Tabriz  et dont le nom est donné de Reşideddin, il y avait deux bibliothèques et en même temps une bibliothèque liée à l’université. Les livres ont été rassemblés de l’Iran, de l’Inde, de l’Egypte, de la Chine, de la Grèce, de Byzance et d’autres pays à ces deux bibliothèques où se trouvent plus de 60 milles de livres, à l’Université de Reşiddiye qui est considérée la première université de l’Azerbaidjan et à l’université de mosquée et d’hôpital de la ville. Les riches bibliothèques construites par Reşideddin étaient le deuxième endroit de science dans le pays après la bibliothèque que N. Tusi avait fondée.



Oxunub: 23636



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio