Page d’accueilli    » LES BEAUX ARTS    » Nos oeuvres d’art aux musées mondiaux   

Nos oeuvres d’art aux musées mondiaux

  


L’art de l’Azerbaïdjan est riche et ancien comme l’histoire du peuple. Les oeuvres d’art préparées par les maîtres azerbaïdjanais se sont répandus dans le monde entier et ont acquis une haute réputation avec leur excellence artistique. Aujourd’hui on trouve les oeuvres d’art préparés par les maîtres de Tabriz, Nakhitchevan, Ganja, Gazakh, Guba, Bakou, Cheki, Chamakhi et Karabakh dans ‘’Victoria et Albert’’ à Londres, ‘’Louvre’’ à Paris, ‘’Metropolitan’’ à Wachington et dans des riches collections de musées de Vienne, Rome, Berlin, Istanbul, Téhéran et Caire. La plupart de ces oeuvres d’art uniques répandue dans les musées et les collections privées des continents d’Amérique, Asie et Europe se sont soit achetés par diverses personnes, soit transportés par des voyageurs, marchands, diplomates et savants étrangers venus en Azerbaïdjan pendant différentes époques ou bien ils ont été saccagés.

Aux musées de la Russie
align=
Une grande partie des oeuvres d’art créé par la population azerbaïdjanaise pendant des siècles est protégée dans la capitale Moscou de la Russie. Ils sont en général réunis dans la Chambre de l’arme de Kremlin, dans le musée des Peuples Orientaux, dans le musée d’Histoire d’Etat, dans le musée de la Création du Peuple, dans les églises situées à Moscou et à ses alentours (les églises Savvo-Storojevski, Sergievo et le monastère Cyril-Belozyerski). 
Une grande partie des oeuvres d’art de l’Azerbaïdjan dans la Chambre de l’arme à Kremlin sont les produits de joallerie et de métal. Il convient de souligner les rançons, les épées, les boucliers décorés avec des pierres précieuses et des ornements délicats. 
Les exemples de joallerie, poterie, les oeuvres faites sur la pierre et le bois et différents type de tricotage préparés par les maîtres azerbaïdjanais depuis l’Antiquité jusqu’au début du XX siècle se trouvent dans le Musée de l’Ermitage à Saint-Pétersboug, en Russie.
align=

L’un des précieux monuments présenté en Ermitage est une figure de tête de taureau en bronze appartenant au II millénaire avant J-C et trouvé au Karabakh.
align=

La majorité des exemples de tissage conservés à l’Ermitage sont des tapis à poils. Les tapis tissés dans les fameux centres de tapisserie de l’Azerbaïdjan de XVI jusqu’à XIX siècle y sont conservés. 
Le ‘’Khamsa’’ du poète azerbaïdjanais daté du 1430  est aussi conservé dans l’Ermitage. Cette unique exposition est évalué non seulement comme l’un des premiers exemples des cinq poèmes du poète mais aussi comme une très belle oeuvre d’art.

Aux musées des Etats-Unis
La plupart des travaux des maîtres azerbaïdjanais se trouvent en général aux Etats-Unis. Des centaines d’oeuvres d’art uniques de l’Azerbaïdjan se trouvent actuellement à Washington, New York, Chicago, Los Angeles, Philadelphie, Houston, San Francisco, Cleveland, Detroit, Boston et d\'autres villes des Etats-Unis. 
Les produits en métal parmi les oeuvres d’art conservées aux Etats-Unis sont les plus anciens au point de vue historique. Ces produits sont actuellement dans le Musée Metropolitan à New-York aux Etats-Unis et dans le Musée d’Art Asiatique à San Francisco.
align=
Les produits en métal du Moyen-Âge sont nombreux aux Etats-Unis. Parmi eux, il y a la vaisselle en bronze préparée à Nakhitchevan, daté des XII-XIII siècles,  conservée dans la collection privée de Pierrepont Morgane à New-York, la vaisselle en bronze datée de l’an Hijri 703, portant l’écriture ‘’Olcayt Khudabende’’ conservée dans la collection privée de Monsieur Harari et la vaisselle en bronze datée du XII siècle ainsi que d’autres exemples conservés dans le Musée d’Art Cleveland.
align=
Les tapis représentent le plus l’art de l’Azerbaïdjan aux Etats-Unis. Les plus anciens tapis de l’Azerbaïdjan sont présentés dans le Musée Metropolitan de New-York aux Etats-Unis. Actuellement, il y a des milliers d’exemples de tapis à poil ou sans poil, ornamentaux et tissés dans les principaux centres de tapisserie de notre pays. 

Aux musées de la Grande-Bretagne
align=

Des centaines d’oeuvres d’art azerbaïdjanaise existent actuellement dans des musées, des collections privées ou des antiquaires des villes telles que Londres, Birmingham, Liverpool, Manchester et Glasgow de la Grande-Bretagne.
Les oeuvres d’art originales ont été collectés dans le Musée Albert et Victoria à Londres. Ces oeuvres d’art sont exposées dans la section Proche-Orient du musée. Ce sont des oeuvres d’art des broderies, des tapis, des joalleries et d’autres. La plus ancienne oeuvre d’art du Musée Albert et Victoria est une coupe en bronze datée de 1319.
Les tapis azerbaïdjanais occupent une place importante parmi les oeuvres d’art collectées dans le musée. Ils peuvent être divisés en deux grouppes selon les caractèristiques artistiques et techniques : les tapis de Tabriz du XVI siècle font partie du premier grouppe, les tapis de Guba-Chirvan, Ganja-Gazakh et Karabakh tissés pendant XVI-XIX siècles font partie du deuxième grouppe. Le tapis tissé au Karabakh en 1892 est présenté dans le musée de tapisserie à Londres. 
Il convient de souligner le tapis présenté dans le Musée Albert et Victoria, tissé en 1539 à Tabriz par l’ordre de Chah Tahmasib pour la mosquée d’Ardabil est connu dans le monde de la science sous le nom ‘’Cheikh Safi’’. 

Aux musées de la France
Une grande partie des oeuvres d’art de l’Azerbaïdjan conservée actuellement en France sont des produits de textile. Des centaines de tissus de haute qualité tissés dans des villes d’Azerbaïdjan telles que Chamakhi, Cheki, Ganja, Nakhitchevan et Tabriz sont conservés dans des nombreux musées et collections privées du pays. Les tissus datés des XVI-XVII siècles ont une place spéciale parmi ceux-ci. Les tapis les plus précieux de l’Azerbaïdjan sont à l’heure actuelle dans le Musée du Louvre et le Musée des Arts Décoratifs à Paris.
align=

Quelques rares exemples de l’art en métal préparés de l’argent, du cuivre et de bronze sont conservés dans le Musée du Louvre. Parmi eux, la vaisselle originale préparée du bronze et datée de 1190 attire spécialement l’attention. Cette oeuvre d’art est actuellement présentée au milieu du salon consacré à l’art oriental, au premier étage du Musée du Louvre. Le nom du maître, Osman Nakhchivani (patronyme : Salman) est écrit sur la vaisselle.

Aux musées de la Hongrie
Les oeuvres d’art azerbaïdjanais en Hogrie était conservées dans les collections privées jusqu’aux années 40 du XX siècle. Ces oeuvres d’art uniques se sont conservées dans des musées à la suite de la prise en charge de l’Etat au cours de 50-60 dernières années. La plupart des oeuvres d’art de l’Azerbaïdjan est actuellement conservée dans le Musée des Arts Décoratifs et le Musée de l’Art Oriental situés à Budapest.
Aujourd’hui, plus de 200 exemples d’art populaire de l’Azerbaïdjan sont conservés dans ces musées. Parmi eux, il y a de nombreux exemples en métal ou en bois, ainsi que des tapisseries, broderies. La plupart des oeuvres d’art présentée aux musée de Budapest sont des tapis.
align=
Ce sont des tapis azerbaïdjanais tissés dans des célèbres centres de tapisserie tels que Bakou, Guba, Chamakhi, Choucha, Gazakh et Tabriz. 
L’une des précieuses perles des musées de Budapest sont des broderies tissées à différents moments en Azerbaïdjan. Les broderies y conservées se sont composées d’oreiller, de nappe, des rideaux etc. L’un de ces types d’oeuvre d’art est le rideau décoré par les maître de Tabriz au XVI siècle qui réveille un intérêt particulier.
Les oeuvres d’art en bois, en métal et en céramique présentées dans les musées de Budapest attirent aussi l’attention. La plupart des oeuvres d’art fait en métal sont des armes (épées, poignards) et des articles ménagers (bac, lampe). Ces oeuvres d’art datées du XVIII au XIX siècle ressemblent aux oeuvres des maîtres de Chirvan d’après leurs caractèristiques artistiques et technologiques. Le seul exemple de sculpture en bois présenté dans le musée des Arts Décoratifs à Budapest est rahil.

Aux musées de la Suisse
Les exemples des oeuvres d’art azerbaïdjanaises sont conservés dans les musées à Berne, Genève, Zurich, Basel et Lausanne, en Suisse. Un mafrash tissé en Azerbaïdjan au XVIII siècle avec des motifs ornamentaux et stylisé en synthèse de rouge et de bleu et un kilim mit sous cela sont au centre de l’exposition du Musée d’Histoire de Berne. L’un des tapis intéressants conservés dans le Musée d’Histoire de Berne est le tapis ‘’Gollu chichi’’ tissé à Guba en 1830. 
align=

En outre, les épées, les poignards, les revolvers, les poudres à canon fabriqués aux XVIII-XIX siècles à Chamakhi, Goychay, Ganja, Cheki, Bakou, Tabriz, Ardabil attirent spécialement l’attention. Les oeuvres d’art des maîtres de Chirvan sont nombreux dans le Musée d’Histoire de Berne. Dans la section d’Orient du Musée d’Histoire de Berne, il y a aussi les exemples des articles ménagers en cuivre largement utilisés dans la maison azerbaïdjanaise pendant XVIII et XIX siècles.

Aux musées de l’Allemagne
align=
Les exemples des tapis azerbaïdjanais sont conservés dans des musées à Bonn, Hambourg, Munich, Koln, Dusseldorf, Frankfurt-Main, Manheim etc. en Allemagne. Le tapis de Gazakh du XVIII siècle présenté dans l’antiquitaire à Munich en 1960 attirent l’attention en termes d’originalité. 

Aux musées de la Turquie
align=

Les oeuvres d’art décoratives de l’Azerbaïdjan se sont réunies dans le Musée Topkapi, le Musée des Arts turcs et islamiques et le Musée national en Istanbul. Les articles ménagers, les joalleries et les armes fabriqués de différents métaux (or, argent, cuivre, acier etc.) ont une place importante au niveau de nombre parmi les exemples conservés dans les musées d’Istanbul. Le rançon en acier daté de 1528 conservé à Topkapi est l’un des monuments précieux créant une impréssion sur la joallerie médiévale de l’Azerbaïdjan.
align=
Les gonfalons en bronze attachés aux mosquées, aux minarets et aux écoles religieuses préparés auparavant à Tabriz et Ardabil ont une place spéciale parmi les exemples en métal conservés aux musées d’Istanbul. Plusieurs rares exemples du tricotage azerbaïdjanais sont conservés dans les musées de la Turquie. Parmi eux, les tissus, les broderies artistiques et les tapis fabriqués à Chamakhi, Ganja, Cheki, Choucha et Tabriz ont une grande importance. Le plus ancien tapis de l’Azerbaïdjan conservé en Turquie appartient au XIII siècle.




Oxunub: 95280



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio