Page d’accueilli    » L’HISTOIRE    » Les monuments historiques   

Les monuments historiques

  


La Forteresse de Bayıl
C’est un monument architectural et historique qui se trouve à coté du Cap de Bayıl à  Bakou et qui se trouve actuellement sous l’eau de mer .Un des plus beaux exemples de l’école d’architecture de Şirvan-Apchéron et qui a été construite au 18ème siècle , la forteresse de Bayıl sort parfois sur la mer , et devient parfois invisible en coulant dans les eaux à cause de la montée et descente des eaux de la mer Caspienne .Lors qu’elle est connue sous différents noms (“ville sous la mer” , “les pierres de Bayıl”, “le château de Sebayıl”, “Karvansaray”, “Hanegah”, “Kömrükhana” etc.) dans les sources historiques, elle est connue sous le nom du “manoir de Bayıl” dans la littérature scientifique.
Le manoir de Bayıl a été désigné d’une forme longue conformément à la forme de l’île. La longueur de la forteresse est de 180 m, sa largeur moyenne est de 35 m. Les murs de la forteresse ont été garantis par un bastion en forme de 5 demi-cercles à l’ouest (comme la forteresse de Bakou) et 6 demi-cercles à l’est.
La construction du manoir de Bayıl a été complétée dans une période très difficile en termes de politiques et militaires, c’est-à-dire dans une période où l’ensemble du Moyen-Orient a été renvoyé au traumatisme par les invasions mongoles (les années 1234-1235). Mais la vie de ce manoir magnifique, construit sur une île à côté de la plage, était très courte.  Selon les scientifiques, le manoir de Bayıl a coulé dans la mer à cause du tremblement de terre en 1306.
src=http://azerbaijans.com/uploads/bayil-qala.jpg


Le château de la jeune fille
Celui-ci est le monument le plus magnifique et mystérieux non seulement à Bakou, mais aussi à Apchéron. Il est placé à proximité du parc au bord de la mer (boulevard), au sud-est des murs anciens du château. Plusieurs secrets de ce monument rare en forme de haute tour ne sont pas encore percés.
Sa hauteur est de 28 m, le diamètre du premier étage est de 16,5 m. L’épaisseur du mur au premier étage atteint 5 m. L’intérieur du château est divisé en 8 étages. Chaque étage est couvert par un plafond en forme de coupole, fait par les pierres de taille. Le château a commencé ses activités comme un musée en 1964 ; il a été ajouté à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000.
Le château de la jeune ville, un des symboles de l’Azerbaïdjan, est représenté de plusieurs fois sur les monnaies de l’Azerbaïdjan.
src=http://azerbaijans.com/uploads/qiz_qalasi_dami_.jpg


Le Palais de Şirvanşahlar
Le palais a été construit pendant le période de Şirvanşahlar par İbrahim Halilullah au 15ème siècle. Il se trouve au centre de Bakou, à la ville intérieur.  Il est un des monuments les plus magnifiques du Moyen-Orient. Il se compose du palais de Şirvanşahlar, de Divanhane, de la mosquée de Kеykubаt, de la sépulture de Şirvanşahlar (1435-1436), de la mosquée de Chah (1441), de la sépulture de Seyid Yahya Bakuvi, de la porte de Murad (1585), du bain du palais et d’un Ov. Il continue ses activités comme un bocage à partir de 1964 et il est protégé par le gouvernement.
Il a ajouté à la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO en 2000 avec la ville intérieur et le château de la jeune fille.
src=http://azerbaijans.com/uploads/ertgffggg.jpg


Ateşgah
Ateşgah”, le temple du feu, se trouve au sud-est de la ville Surahanı de la péninsule d’Apchéron, à 30 km de Bakou. “Ateşgah est le temple du feu qui a été fait au 16 -18ème siècle sur la place des feux éternels et impossibles à éteindre où les gaz naturel existe. La structure la plus ancienne du temple, l’écurie est datée de 1713. La mosquée centrale a été construite par Kançanagaran, le commerçant, en 1810.
Ateşgah à Surahanı se compose des cellules des derviches indiens et des chambres qui ont été faits pour les pèlerins. Les maitres locaux ont fait le temple du feu sur le projet des indiens qui ont fait, antérieurement, ce temple du feu.
Le temple du feu se ressemble généralement aux auberges de la ville selon sa structure. Selon sa structure architecturale, le monument reflète des traditions des temples du feu répandu en Azerbaïdjan, surtout à partir de la période de Midiya. Mais, celui-ci ne contient pas des caractéristiques de certains temples indiens.
src=http://azerbaijans.com/uploads/Atesgah.jpg


La Forteresse de Ramana
Datée du 16ème siècle, celle-ci est une forteresse qui se trouve dans le village de Ramana. La hauteur de la forteresse est de 15 mètres. On ne connait pas la date exacte de construction de la forteresse qui a été faite par pierre blanc. Elle a été construite dans un but de défense et utilisée comme un pavillon pendant la période de Şirvanşahlar.
Les historiens avaient indiqué qu’il existe, une fois, un chemin sous terre de la forteresse au château de jeune fille.
src=http://azerbaijans.com/uploads/ramana222222.jpg


La Forteresse de Merdekan
Celle-ci est une forteresse ancienne qui se trouve au bourg de Merdekan à Bakou. La forteresse a été faite sous la forme de quatre coins par Şirvanşahlar, fils de Şirvanşahlar Menuçehr, au 14ème siècle. La forteresse de Merdekan a été soulevée en l’honneur de la brillante victoire d’Ahsistan contre les ennemis. La forteresse a été utilisée comme zone de protection et l’abri des féodales.
La hauteur de la forteresse est de 22 m, son épaisseur est de 2,10 m d’en bas et de 1,60 m d’en haut. Sa structure intérieure est de 28x25. A l’intérieur, la forteresse est divisée en 5 sections.
src=http://azerbaijans.com/uploads/merdekanqalalala.jpg


La Forteresse de Şıh
La forteresse, ayant 16 mètres de hauteur,  a été construite à Merdekan .Celle-ci avait la mission en étant une zone de surveillance. Les gens de Merdekan nomment la forteresse comme la forteresse d’Isıg. Dans les sources historiques, on dit que la zone de construction était la terre de partage appartenant à Seid Ebdülheyir. Selon ces sources, le nom de la forteresse était la forteresse de Şıh, Cheik. Dans le temps, celui-ci a changé comme la forteresse d’İşik en ravageant par la population locale. Sur l’épigraphe de la forteresse datée de 1232, on a indiqué que la forteresse a été construite par Ebdülmecid, fils de Mesud.

Gobustan
Il est placé à 56 km de Bakou, la capitale, au bourg de Gobuston qui se trouve dans la sous-préfecture de Garadağ. Sa zone est d’environ 3 – 4 km.
Un des monuments les plus anciens et riches de l’Azerbaïdjan est Gobustan qui est connu avec les pierres figures à l’échelle du monde. Il y a de plusieurs pierres figures, les camps, les zones de vie, et les monuments funéraires etc., qui témoignent les ancêtres de la population de l’Azerbaïdjan et la période de pierre, dans les montagnes de  Büyüktaş, de Kiçiktaş, de Cingirdağ, de Songardağ et de Şıhgaya à Gobustan. Il est possible de voir des monuments de toutes les périodes de Mezolit à l’âge moyen dans la région de Büyüktaş.
src=http://azerbaijans.com/uploads/gobunsatatat.jpg


L’art de pierre de l’Azerbaïdjan – Les  monuments anciens historiques
Les dates des monuments en pierre, qui ont été traité et fait par des pierres en Azerbaïdjan, remontent à l’histoire ancienne. Les plus anciens exemples des figures sur la pierre dans le style de gravure, de sculpture et de dessin peuvent être trouvés sur les pierres de Gobustan qui se trouve à Ordubab(Gemigaya), Apchéron (dans les villages de Merdekan, Şüvelan) et à proximité de la mer Caspienne à 60 km au sud de Bakou.

«Ağoğlan» Complexe du Pavillon
Ce monument historique se trouve au village de Kosalar et remonte à la période de l’Albanie du Caucase aux 4 – 9ème siècles. Il est placé au pied de la montagne de Kasır .Au sommet de cette montagne, il se trouve une forteresse antique de surveillance. Dans les sources datées de 1985, on peut trouver des informations sur l’existence des passages sous terre de la forteresse au Pavillon de «Ağoğlan» .Mais les traces des passages à l’intérieur du pavillon n’avaient pas pu trouver pendant la période avant l’occupation arménienne. En 2009, les archéologues arméniens ont relevé de trois puits, utilisés pour descendre à ce chemin, à l’intérieur du complexe.

Les ponts de Hudaferin
Selon l’histoire, Il se trouve à la sous-préfecture de Cebrayıl, qui a actuellement été envahi par les arméniens et associe le nord et le sud de l’Azerbaïdjan. Celui-ci est un des monuments historiques magnifiques des Hudaferins qui est considéré comme la perle de l’histoire de l’art d’architecture des Hudaferins en Azerbaïdjan. On sait qu’il existe deux ponts de Hudaferin construits sur la rivière d’Araz .Le premier parmi ces ponts est “le pont principal de Hudaferin”. La longueur de ce pont est de 130, sa largeur est de 6m, et sa hauteur est de 12 m. Le deuxième pont est un pont portique. La longueur de ce pont est de 200, sa largeur est de 4,5m, et sa hauteur est de 10 m. On pense que le pont principal de Hudaferin est plus ancien que l’autre. Soit ; on estime que ce pont a été fait en utilisant du bois pendant la période de l’Empire d’Ahameniş et qu’il a été réparé avec de pierre et de brique. Selon H. Gezvini, le pont de Hudaferin a été construit par Bekir bin Abdullah, qui était un parent de Prophète Mahomet. Il y a des rumeurs disant que le pont de Hudaferin a été construit par Alexandre de Macédoine, ou Pompéi de Rome.
Ce pont a joué un rôle très important pour le développement des relations économiques et culturelles de l’Azerbaïdjan avec les pays de l’Europe de l’ouest et la Russie, les pays du Proche-Orient et du Moyen-Orient à partir de l’Inde.
src=http://azerbaijans.com/uploads/xudaferinsss.jpg

La forteresse d’Elince
Elle est un des plus beaux exemples de l’école d’architecture de Nakhitchevan-Marağa.
La forteresse, dont le nom, dans les sources écrites, est donné comme Alıncag”, “Alancıg”, “Elincek” et “Elince” à partir du 10ème siècle, se trouve sur la montagne de Yalçın au rivage droit d’Elinceçay, à proximité de la route Nakhitchevan-Culfa.
Il existe des idées différentes sur la date de construction d’Elincegala. Selon les sources historiques, certains chercheurs disent que la forteresse a été construite il y environ 2000 ans. Dans l’épopée de “Kitabi-Dede Korkut”, Elincegala a été présenté comme une fortification forte. Le nom d’Elince se réfère à un château, une montagne, une rivière.
Malgré que Elince ait apporté , pendant des siècles , un service aux dynasties en pouvoir de l’Azerbaïdjan et du Moyen-Orient , elle est connue , plutôt , comme le lieu du domicile et du trésor des Atabeys ( les vizirs ) de l’Azerbaïdjan .Cette forteresse a étonné , même , Emir Timur , le grand conquérant qui a défait les plus grandes forces militaires de ses époques .
Rüi Gonsales Klaviho, qui était un diplomate de l’Espagne et le délégué du roi de  Castille Enrikon III. Entre les années 1403-1406 dans l’état de Timur,  a défini la forteresse d’Elince comme ci-dessous : “Elincegala se trouve sur une montagne haute et escarpée, et elle est couverte par les murs et les bastions. À l’intérieur des murs et en bas des flancs de la montagne, il y a des vignes, des jardins, des pâturages, des fontaines et des piscines. Le pavillon ou la forteresse se trouve au sommet de la montagne.
Malgré qu’elle ait subi un dommage grave après les Safavides, elle a poursuivi sa mission au 19ème siècle.

La sépulture de Mömine Hatun
La sépulture de Mömine Hatun est un des monuments historiques les plus précieux de l’école d’architecture de Nakhitchevan-Marağa et celle-ci est le monument principal d’Ecemi Nakhitchevan, l’architecte célèbre de l’Azerbaïdjan. Elle se trouve au complexe d’architecture d’Atabeyler, au centre historique de la ville Nakhitchevan. La sépulture de Mömine Hatun est le seul monument appartenant au même complexe qui a duré jusqu’à nos jours.
Dans l’épitaphe principale du monument - l’écriture qui ferme , d’en haut , le corps de l’élève de la sépulture - , on dit que “….Şemseddin Nüsret el Islam et el Musulman Cahan Pehlevan Atabey Ebu Cefer Mohammed ibn Atabey Eldegiz , étant le grand conquérant   et le roi compétent et juste …. a ordonné la construction de cette sépulture en souvenir de Mömine Hatun qui était l’honneur de l’Islam et des musulmans , la grandeur du monde et de la religion!...

La Forteresse de Bezz
La forteresse de Bezz se trouve à 3 km au sud-est du bourg de Keleyber dans la ville de Garadağ en Azerbaïdjan. Elle est, plutôt, connue comme la forteresse de Babek par la population pour qu’il était un des abris principaux de Babek, le leader de mouvement de  Hürremiler.
Pendant les fouilles archéologiques réalisées dans la forteresse de Bezz, on avait trouvé  des monnaies appartenant aux états d’Eldegezler, d’Atabey, d’Azerbaïdjan et l’Empire byzantine. Chaque année à l’anniversaire de Babek, les Azerbaïdjanais du sud commémorent les héros populaires en marchant jusqu’à la forteresse avec l’organisation réalisée par le Mouvement de réveil national de l’Azerbaïdjan du Sud.

La Forteresse d’Erk
Elle se trouve à la ville de Tabriz. Elle a été construite par le Vizir Alia pendant la période Hülaküler (Elhaniler) au 13ème siècle.
Le pavillon  d\'Alişah (la forteresse d’Erk) à Tabriz, comparé avec Palais de Medain “, était une fois la structure du plus grand monument musulman architecturaux du monde .Malgré que le monument ait réparé pour plusieurs fois, elle est encore en face au danger d’effondrement. La raison de cela est une mosquée, construite en face de la forteresse. Cette nouvelle grande mosquée bloque presque complètement l’apparition de l’Erk. Quand vous regardez dans trois côtés, l’Erk devient invisible. Seulement si vous regardez dans le quatrième côté, vous pouvez voir cette célèbre forteresse, c’est-à-dire le symbole de Tabriz.

La Forteresse de Şamahı
La forteresse de Şamahı est une forteresse pour la défense de la ville de Şamahı pendant l’âge moyen. La population de la ville de Şirvan avait augmenté aux 11- 12ème siècles,  la fortification de défense de certains a été faite. En 1045, Şirvanşahlar Gubad (1043-1049) avait ordonné la construction des portes en fer et les nouveaux murs aussi solide sculptés en pierre blanc  à Şamahı, la ville principale de Şirvan.
Les ruines du mur trouvé par les archéologues pendant la fouille à Şamahı dans la période de l’USSR sont des ruines de la forteresse intérieure de Şamahı (Forteresse de Balı), qui a été construite par Şirvanşahlar Gubad. À cette époque, on a fait le nouveau complexe du palais de Şirvanşahlar à la forteresse de Bala. La forteresse de Gulistan, la deuxième forteresse intérieure de Şamahı, a été renforcée en reconstruisant au 12ème siècle. Les auteurs de cette période ont utilisé les définitions comme la forteresse imprenable avec les murs en pierre et la porte en fer, la magnifique belle ville sur la ville de Şamahı en étant une capitale après ces bâtiments.

La Forteresse de Köroğlu
Elle se trouve au village de Kale dans la sous-préfecture de Gedebey. Elle a été construite d’une façon grossière mais aussi d’une façon splendide. La forteresse a été placé sur une haute région montagneuse .On estime que cette forteresse est un des abris principaux de Köroğlu en Azerbaïdjan.

La Forteresse d’Esgeran
n
La forteresse d’Esgeran se trouve à environ 24 km de Şuga, à 5 km de Hocalı et au flanc de la montagne sur la rive gauche et droite de Gargaçay à 12 km de la ville d’Ağdam. Dans cette région, les montagnes se trouvent à proximité de la petite rivière, couverte par les murs de la forteresse, et de la vallée de la rivière d’une largeur d’environ 500 m.
Dans les plusieurs sources, il y a des différentes informations sur la date de construction de la forteresse d’Esgeran et le nom de personne qui a demandé sa construction. Une partie des historiens estiment que la forteresse a été construite par Mehreli Han Garabağlı, et d’autre partie estime qu’elle a été construite par İbrahim halil Han .Il y a des idées différentes sur la date de construction de la forteresse. En effet, les forteresses d’Esgeran ont été construites dans les années 1783-1784.

La Forteresse de Casanier
Elle se trouve à la sous-préfecture d’İsmayıllı. La forteresse, construite par Cavanşir pendant la souveraineté de la dynastie de Mehraniler dans l’Albanie du Caucase, porte son nom. On pense que la forteresse a été utilisée en étant un centre administratif. La forteresse est placée à 4 km au nord de la sous-préfecture d’ İsmayıllı, au rivage droit d’Ağaçay. La partie principale se compose de la forteresse intérieure. La longueur de l’épaisseur des murs du sud de la partie principale est de 2 m, sa hauteur est plus de 10 m. “La forteresse intérieure” se trouve au plus haut sommet de la montagne. Il y a une protubérance du mur en largeur de 50 m  à la fin des murs du nord de la forteresse. Le mur a été complété par un bastion en forme de cylindre. Celle-ci est une fortification de défense. On estime qu’il existe un chemin sous terre situé à 7 km vers le château de la jeune fille .Il produit des arbres d’ornement et des fleurs très rares dans le jardin de la forteresse. Les murs du sud de la forteresse ont démolis à cause du glissement. Sa surface est d’environ 2 hectares. Il y a un bastion d’un diamètre de 8 m dans la forteresse. Afin de visiter la forteresse, il faut prendre une automobile pour aller au village de Talıstan, ensuite il faut aller à pied ou avec les chevaux pour la distance de 4 km du village à la forteresse.

La Forteresse de Gulistan
Elle se trouve à la sous-préfecture de Goranboy. Malgré qu’elle n\'ait pas complètement remonté à nos jours, ses certains bastions ont été protégés. Selon les chercheurs, la date de construction de la forteresse est appartenant à la période de l’Albanie du Caucase. La forteresse construite par les pierres locales a la capacité forte de défense. L’accord historique de Gulistan a été signé dans cette forteresse.
Il y a des ruines du bâtiment et des citernes d’eau à l’intérieur de la forteresse. On a également trouvé un chemin secret vers la rivière dans la forteresse.

La Forteresse de Çırag
Elle se trouve sur une roche escarpée nommée “Canagkale” à 20-25 km de la sous-préfecture de Şabran.Selon les explications des scientifiques, La forteresse de Çırag ayant la mission de défense  a été construite par les rois de Sasani aux 4 – 6ème siècles. Celle-ci était la place principale de surveillance du virage de Gilgilçay. Elle était également une forteresse. C’était une des trois grandes forteresses du mur qui se prolonge de la mer Caspienne jusqu’aux sommets de la montagne de Baba. Ces trois forteresses ont remonté à nos jours.

La Caverne d’Azıh
Elle se trouve au sud-ouest de l’Azerbaïdjan, au sommet du sud-est des montagnes du Petit Caucase et sur le rivage gauche de la rivière de Kuruçay.
La caverne se trouve dans la région de Hocavend de l’Azerbaïdjan. Malheureusement, la terre de l’Azerbaïdjan où cette caverne se trouve et les gens les plus anciens du monde, une fois, vivent, est sous l’occupation arménienne à partir de 1993.  Il y aucune information actuelle sur la situation de la caverne.
La surface de la caverne d’Azıh est de 800 km2. A l’intérieur de la caverne, il se trouve huit galeries dont la longueur se prolonge jusqu’à 600 mètres. La hauteur de certaines galeries est de 20-25 mètres. La caverne d’Azıh est la plus grande caverne parmi les cavernes qui ont été trouvées en Caucase à nos jours .Très peu d’informations sur la caverne d’Azıh sont disponibles dans le monde.  Pendant la période de l’ancienne USRR , Il est interdit aux scientifiques , qui fait des recherches dans cette caverne et qui s’intéressent à l’histoire de la caverne , d’assurer la liaison avec les collègues à l’étranger. En conséquence, le monde sait, encore, très peu d’information sur l’existence d’un des hommes les plus vieux du monde en Azerbaïdjan
La délégation dirigée par l’archéologue azerbaïdjanais Memmedeli Hüseynov avait trouvé la caverne d’Azıh en 1960. C’était une caverne où les gens les plus vieux du monde vivaient. Cette caverne est nommée comme Azıhantrop. On a trouvé l’os de la mâchoire inférieure de l’homme de Néanderthal pendant les fouilles dans la caverne d’Azıh réalisées par M.Hüseynov en 1968. A la suite des recherches réalisées sur les exploitations, on a relevé que l’os de la mâchoire inférieure trouvé a une histoire de 350 - 400 ans.

La sépulture de Diribaba
Celle-ci est une sépulture de deux étages, qui a été construite au sommet de la montagne au village de Mereze dans la sous-préfecture de Şamahı. La sépulture de Diribaba présente également la mission d’être une mosquée commémorative.
Ce monument a une place importante dans l’histoire de l’architecture de l’Azerbaïdjan grâce à l’originalité de la forme architecturale, aux caractéristiques inimitables de la forme d’architecture, et à l’existence d’une relation avec la nature. Sur la ceinture décorative d’écriture qui sépare les étages du bâtiment, on a montré la date du monument comme l’année 805 du calendrier islamique (1402 du calendrier grégorien).

Les gravures rupestres de Gemi Kaya
Ceux sont des gravures rupestres qui se situent sur les plateaux de Garanguş, dans la région du Prophète et aux sommets du sud et de l’est de la montagne de Gapıcıg.
Les archéologues ont trouvé des ruines relatives aux lieux de peuplement des ancêtres des turcs azerbaïdjanais sur les plateaux de Granguş où les gravures rupestres ont été dessinées. Le plateau de Gemikaya – Garanguş était une des zones de chasse des anciens de Nakhitchevan. Les gravures de Gemikaya et les lieux de peuplement ont  au moins  5 – 6 milles ans. Après des recherches, Il est possible de suivre les chemins du développement culturel et la mode de vie des anciens. Les gravures rupestres de Gemi Kapa ont été examinées à partir de 1968.

Le sanctuaire de Genceser
Celui-ci est un monastère d’Albanie daté du 13ème siècle qui se trouve au rivage droit de Haçınçayı, au village de Vengli à la sous-préfecture d’Ağdere. Pendant l’âge moyen, le monastère était une résidence centrale de l’Église des Apôtres de l’Albanie. Les terres où  ce monastère historique est placé ont été envahies par les forces arméniennes à la suite de la première guerre du Karabagh dans les années 1991-1994.
Selon l’écriture épigraphique sur l’épitaphe de pierre sur le mur du sanctuaire, ce sanctuaire “ a été construit par Hasan Celal Devle, du fils de Vahtang, du petit-fils de grand Hassan, du czar de la ville de l’Albanie, du roi du haut et grand pays d’Arsah et sa mère Horişe Hatun”.  À partir du début du 8ème siècle, la région où l’empire de l’Albanie a installé – la région montagneuse de Karabagh – était nommée comme Arşah ou Arsah en termes de la principauté, de la souveraineté. On a nommé les rois des dynasties de Mehraniler, qui étaient en pouvoir à partir du 6ème siècle au 8ème siècle, comme “aranşah” et les rois de la race des Arşakiler et Le czar Vaçagan I. qui est venu en pouvoir au milieu du premier siècle en Albanie comme “arşah”.
Les hautes parties des portiques à l’intérieur de l’église a été décorées par les photos de têtes de bœuf et de mouton qui sont considérés comme sacré. Les échantillons de la sculpture et les éléments de double naturalistes au point de vue de la composition et la planification architecturale vérifient que ce monument est appartenant à l’architecture de l’Albanie du Caucase.

Le sanctuaire de Kiş
Celui –ci est un sanctuaire albanais qui se trouve au village de la sous-préfecture de Şeki de l’Azerbaïdjan.
Selon la rumeur, Saint Yakov, frère de religion de Jésus-Christ, a envoyé Saint Ienisseï  à l’Albanie pour répande le christianisme. Après être missionnaire dans la région de Çola, Saint Ienisseï  a fait construire cette église. Le célèbre sanctuaire de Kiş étant la première église chrétienne, construite non seulement à l’intérieur de l’Albanie du Caucase mais aussi généralement au Caucase du sud, se trouve au village de Kiş à la sous-préfecture de Şeki.
Il y avait une fois une épitaphe qui déclare que celui-ci était une église de Saint-Apôtres Ienisseï  et a été reconstruit par l’Archidiaconé Serafim de l’église albanaise. À la suite de la purification de l’église albanaise par la décision de Sinod dans les années 30 du 19ème siècle, l’épitaphe de ce sanctuaire a été effacée comme les autres sanctuaires albanais.
Ce sanctuaire a joué, pendant des siècles, un rôle en étant un centre des sciences religieuses de l’église de l’Albanie du Caucase. Le village où le sanctuaire se trouve se compose d’une population de 2000 au sens de “la religion, la croyance, l’adoration”, Il est intéressant qu’il est nommé comme “Kiş”.

La Mosquée de Haut-Gövherağa
Celle-ci est un des bâtiments qui se trouvent dans un point dominant concernant l’architecture de la place du centre de Şuşa.
La mosquée de Haut- Gövherağa a été construite dans les années  1883-84 par l’architecte Kerbela Sefihan Garabaği en utilisant la source fournie par Gövher Ağa environ 8 ans après la mosquée de Bas-Gövherağa.
Selon des recherches ; au lieu de cette mosquée, une autre mosquée a été construite en utilisant du roseau et de la canne pendant la période de Penah Han. Cette mosquée faite par Penah Han a été reconstruite par İbrahin Han en 1768.La même mosquée a été construite sans le minaret, d’une manière simple. Ce qui semble que la fille de Gövher Ağa n’a pas aimé cette apparence de la mosquée et a fait complètement démolir la mosquée, elle a fait construire une nouvelle mosquée avec deux minarets. Mais, comme on connait, cette mosquée a aussi été démolie sur la demande de Gövher Ağa et on a construit la mosquée moderne connue comme la mosquée de Haut-Gövherağa.

Le Minaret de Şemkir
Le minaret de Şemkir est un des principaux monuments de l’architecture de l’Azerbaïdjan. Le monument qui a étonne les experts, les pèlerins jusqu’au 19ème siècle dans le lieu de la ville ancienne était perdu en étant démoli .Ce monument ne peuvent être apprendre  que par des photos et des descriptions écrites à nos jours.
Afin de comprendre mieux la construction et les mesures du minaret, la description écrite dans le livre de N. Florovski publié en 1899 à Saint Petersburg est précieux. Celui-ci est un des exemples du minaret qui se trouvent à côté des mosquées du vendredi dans les plusieurs villes de l’Empire Seldjoukide.



Oxunub: 59919



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio