Page d’accueilli    » PHILOSOPHIE    » Philosophie à 7-10ème siècles    » La religion Islamique et les courants et les doctrines idéologiques   

La religion Islamique et les courants et les doctrines idéologiques

  


Dans les 7ème et 9ème siècles, l’expansion de la religion Islamique en Azerbaïdjan et l’entrée du pays activement dans le domaine de la culture Islamique ont causé au développement de l’idée philosophique Azerbaidjanaise et à la création des relations multilatérales avec la religion Islamique. Avec le temps, on a commencé à élever des penseurs et des philosophes qui représentaient ces courants en Azerbaïdjan. Dans cette époque, les représentants de divers courants idéologiques ont basé leurs attitudes doctrinaires et philosophiques sur les conditions du Coran. Le Mutazilisme, l’Ismaélisme, le Soufisme…etc. expansés dans la région étaient caractéristique pour les courants. Le problème principe dans le Coran et dans plusieurs courants idéologiques Islamiques était les relations entre le Créateur le Créé et entre le Créateur – la Créature. Les aspects idéalistes, monothéistes, dualistes, panthéistes et matérialistes de différentes doctrines en application de la philosophie ont été aussi déterminés basant sur les commentaires de ces relations. Les courants qui ne sont pas conservatifs introduisaient le Dieu comme la réalité du Coran et en donnant le commentaire ésotérique des vers qui parlent des sujets comme la retourne de l’humain au Dieu et leurs retrouvaille, les évènements astrales, la perception, la lumière divine, l’appréciation, les punitions, la dévotion, les bénédictions physiques…etc. ; ils se moquaient de la philosophie panthéiste de « Wahdat al-Wujud ». Donc, les idéologies pleines des conflits des endroits spirituels – physiques se développaient aussi.
Entre les 7ème et 8ème siècles, la philosophie théologique a commencé à se développer rapidement. L’interprétation philosophique de l’Islam est devenue une tâche directe des théologiens. Cependant, durant la réalisation de cette tâche, de différents avis et la divergence des opinions étaient inévitable.
Dans cette époque, les canonistes conservatifs Ahmed ibn Harun Berdici, Mekki ibn Ahmed Berdei, Musa ibn İmran Selmasi et les autres étaient célèbres en Azerbaïdjan. Les représentants en Azerbaïdjan du courant du Mutazilisme qui se distingue pour son rationalisme et sa liberté de pensée étaient les célèbres scientifiques et théologiens Cafer Hemedani Bağdadi, Ebubekr Mehemmed ibn Ömer ibn Abdulla Berdei, Ebuseid Ahmed Berdei…etc. qui ont vécu au 9ème siècle. Dans cette époque, il y avait la philosophie de l’ésotérisme qui contenait le panthéisme basant sur l’ancienne philosophie et la philosophie Orientale et en particulier sur néoplatonisme dans la région civile de l’Islam. Les philosophes Azerbaidjanais et les missionnaires d’ésotérisme Ebü-l-Kasim Ali ibn Cafer…etc. étaient membres de ce courant philosophique.
Entre les 8ème et 10ème siècles, les courants de l’Ismaélisme mystique et du Soufisme qui étaient en contradiction avec l’un et l’autre dans le monde de l’Islam et en Azerbaïdjan en même temps mais qui étaient connus pour le Panthéisme dans leur vision du monde en général, la démocratie dans leur vision social, dans leur approche humanistique et dialectique dans leurs avis éthiques ont subis leur premier niveau du développement. Dans les fondements de la vision philosophique du monde de la théologie, il y a de l’amour comme catégorie philosophique et de l’unicité de la perception réelle et non réelle basant sur l’Ismaélisme. La philosophie de sufisme a été représentée par Ebü-l Ferec Ebü-l Vahid Varasani Tebrizi, Ebu Saib Hemedani, Ali ibn Abdüleziz Berdei, Baba Kuhi Bakuvi…etc. dans cette époque. Dans les ressources du Moyen-âge, on dit que l’Ismaélisme dont les origines basent sur la philosophie de l’ancien Orient et sur la philosophie grecque a démenti l’Islam et essayait de ranimer le Zoroastrisme. Nizami a fournie des informations sur la diffusion de l’Ismaélisme en Azerbaïdjan et l’historien de ce courant, Fidai…etc. Selon les ressources, la philosophie de l’Ismaélisme était associée aux succès des sciences de nature et à l’encyclopédie de « İhvanüs – Sefa ». L’idéologue de cette encyclopédie était Ebü-l-Hasan Ali Harun oğlu Zencani, scientifique et philosophe Azerbaidjanais.



Oxunub: 126562



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio