Page d’accueilli    » LA MUSIQUE    » La musique classique   

A propos de la musique classique

  


align=

Les œuvres de musique classique sont des œuvres aimés et écoutés qui peuvent garder son profil de l’auditeur et sa fraicheur à nos jours malgré le temps. 

Formation de la musique classique d’Azerbaïdjan 
Le 20ème siècle est une étape très important dans l’histoire de la musique d’Azerbaïdjan pour la compréhension de la musique classique. Durant cette période on a particulièrement fondé l’école de la composition ayant un professionnalisme de haute qualité et le style original de musique. La musique d’Azerbaïdjan a entré dans le système de la civilisation de musique professionnelle du monde. Les compositeurs et les artistes d’Azerbaïdjan ont augmente au niveau de la musique du monde. 
Le fondateur de la musique classique professionnelle est Üzeyir Hacıbeyov, le grand compositeur.  
On a créé une nouvelle génération des compositeurs en Azerbaïdjan au début des années 40 et a la fin des années 1930. Lors que l’éventail des recherches de l’art s’élargit, les nouvelles tendances et styles ont apparu. Le néoclassicisme, le  Dodécaphonie, la technologie de la série qui est les premières tendances sont retraitées en basant sur les caractéristiques de l’art national et en conséquence les tres belles œuvres d’art sont créés. Le point le plus important, c’est que la musique d’Azerbaïdjan a gagné une grande réputation tres loin de la frontière du pays mais au niveau international. Un tel succès est obtenu par les travaux de trois grands artistes comme Gara Garayev (1918-1982), Fikret Emirov (1922-1984) et Niyazi (1912-1984). Ses œuvres sont vocalisées, enregistrées et rémunérées dans plusieurs pays du monde. Niyazi ayant un serie de prix internationaux ainsi que “Cevahirlel Nehru” et “Médaille de Bela Bartok” est un des chefs d’orchestres les plus grands dans notre période. 
Les grands compositeurs de la musique classique comme Seid Rüstemov (1907-1983) et Tofig Guliyev (1917-2000) ont grandi en Azerbaïdjan pendant les années 1930-40. Les beaux exemples de la  musique classique d’Azerbaïdjan sont les pièces de T. Guliyev comme “Sene de kalmaz”, “Anneau rouge”, “Bahtever oldum”, “Chanson de Bakou”, “Zübeyde” etc. et les pièces de S. Rüstemov “Alagöz”, “Gurban adına”, “Tu n’es pas venu”, “Süreyya”, “Oku tar” etc. Ce sont des pièces qui sont alimentés par les traditions de la musique populaire d’Azerbaïdjan aussi que la musique d’orchestre et jazz de l’Europe. 



Oxunub: 78625



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio