Page d’accueilli    » L’HISTOIRE    » Les mouvements populaires    » Les rebellions populaires   

Les rebellions populaires

  


align=

Les premières insurrections globales contre le califat, sont connus sous le nom de mouvement d’Hurremiler dans l’histoire. Ce mouvement a commencé trois fois dans les années de 778, 808 et 816. La troisième guerre à leadership de Babek a duré plus de 3 ans. Cette insurrection a joué un rôle important dans la dissolution de Califat.

align=

On a lancé une insurrection publique en 1231 à Gence à leadership de Bender contre Harezmşah Celaleddin. La garnison de Harezm de la ville a été détruite. Celaleddin a pu calmer l’insurrection par force. Presque 30 des leaders de l’insurrection sont exécutés. Et Bender est charpenté aux pièces.

align=

En 1231 les mouvements de libertés publics contre Celaleddin sont bien développés dans les villes de Tabriz, Hoy, Merend, Nakhitchevan etc. d’Azerbaïdjan.

A la fin de 14ème siècle l’Hurufilik révolté contre la souveraineté de Timuris a commencé de se répandre dans le délai le plus court en Azerbaïdjan. Hurifilik a une liaison organique avec les mouvements de Mezdekiler, Hürremiler et Ahiler.

On a lancé un révolté contre la souveraineté d’Akkoyunlu à l’été de 1484 dans le village de Sofi installé au sud-est de la ville de Maku.  Le mouvement qui a comporté les villages de Muhur, Garazalı, Arpalıg, İnciler, Garabulag, Kosalar, Melikli, Danabulag étant développé, a été présidé par Topal Ahmet de Karakoyun. En plus les cheiks de Séfévides ont utilisé ce mouvement afin de résister contre les Akkoyunlu. On n’a pu obtenir aucun résultat de négociations réalisées parmi les parties. Afin de calmer le révolté, Yakup d’Akkoyunlu est allé à Maku avec une grande force militaire. En Avril de l’année 1484 s’est passé de la guerre sanglant aux proches de Karabulga. Les Rebelles sont vaincus et Topal Ahmet est tué.

Elgas Mirze, qui fait confiance aux souveraines de Şirvan, a lancé une insurrection contre la souveraineté de Séfévide en 1547. Malgré l’appui de khanat de Kırım, Elgas mirze est battu est il s’est fuit à İstanbul.

On a lancé des insurrections contre les Séfévides en 1547-1579 à leadership de Burhan Mirze et ultérieurement à la direction de Mehrab. L’insurrection visait de refondre l’Etat de Şirvanşahlar. Mais cette insurrection a été calmée d’une façon cruel.

Contre l’ordre féodal s’est produite une insurrection globale à Tabriz en 1571. La ville a resté sous le contrôle des rebelles pendant deux années. En 1573 l’armée de Tehmasib, le 1ère a pu calmer cette insurrection par force. Plus de cent soixante rebelles sont exécutés dans la place de la ville.

Dans les années 90s de 16ème siècle le mouvement des Celairis est élargi en Anatolie de l’Est. Au début de 17ème siècle, ce mouvement est répandu en Azerbaïdjan et aux pays voisins. Celairis s’est constitué des villageois d’Azerbaïdjan et des réfugies de Turquie et d’Iran. Chah Abbas la 1ère a appuyé les Celairs contre les Ottomans en premier. Quand les Celairis sous la disposition de Chah n’ont pas pu obtenir les privilèges qu’ils attendent, la majorité a quitté le pays séfévide en 1610.

On a lancé une insurrection contre les séfévides en 1615-1616 sous la direction de Melik Piri, connu sous la nomme de Melik, le fou à Şirvan. Les rebelles s’intégrant aux habitants de la ville de Dengi à proche de Gence, ont tué Mehemmed Khan Ziyadoğlu Gacar, le souverain de Gence et ils ont fait la coopération avec les rebelles géorgiennes. Quand on a entendu que l’insurrection est élargie, Chah Abbas la 1ère a envoyé une grande force militaire sur eux. Malgré on a essayé de faire prisonnier Chah Melik, le fou, ce dernier s’est caché à Daghestan.

En 1625 à Karabakh, à Erevan et sur les territoires Ottoman, le mouvement de Mıhlı Baba s’est répandu. Le peuple de Mıhlı Baba, faisant confiance à l’appui de Davu Khan, le souverain de Karabakh, se sont adressés à la lutte contre l’ordre féodal et la classe de prêtres.

Au début de 18ème siècle la population aux différentes régions d’Azerbaïdjan de nord, à Car et Balaken en 1707, à Car en 1709-1711, à Tabriz en 1709 et 1711, à Soucubulağı et Muğan en 1709-1715, est révolté contre l’administration de séfévide. La plus grande de ces insurrections est lancée sous direction de Hacı Davud en 1720-1721. L’Insurrection a comporté l’Azerbaïdjan de nord et Daghestan.

En 1734 la population de village de Bilecik de Shaki, s’est révolté contre le séfévides. Les voisins des rebelles à savoir les villageois de Cenik et Tala ont aussi participé à ces rebelles. Les villageois ont attaqués aux fonctionnaires de séfévides et aux troupes en fonction. En février 1735 Nadir khan a envoyé une grande force afin de punir les rebelles. Par conséquence 160 personnes des villages de Car et de Tala sont fait prisonnier.

En 1738 on a lancé une insurrection à Car contre Chah Nadir. İbrahim khan, le frère de Chah a voulu de réprimer l’insurrection par une grande force mais il n’a pas pu réussir. Les rebelles ont détruite ces troupes et ils ont tué İbrahim Khan. L’insurrection est calmée en 1741.

En 1743 les Sam Mirzes I et II à Şirvan, de nom des princes menteurs de Séfévide se sont révoltés contre l’Etat d’Afşar. Cette insurrection a réussit, mais elle est réprimé par le troupe de punition envoyé par Nadir Chah.

En 1743 on a lancé une insurrection à Shaki sous la direction d’Hacı Çelebi. Les rebelles qui se sont réfugiés dans la citadelle de « Gelesen-Göresen » ont lutté contre Nadir Chah pendant 3 années. Nadir Chah, qui attache une importance à la répression de l’insurrection s’est rendu à Shaki avec l’armée. Au cours d’une de ces guerres il a été blessé à risque de mort. Comme la réserve d’alimentation est terminé, Hacı Çelebi  a du se délivrer à Chah.

En 1826 on a lancé une insurrection contre la direction de Czar à Gence. Mais le gouvernement de Czar a réprimé l’insurrection d’une façon cruelle.

En 1830 la population de Car-Balaken a lancé une insurrection contre le système de colonie. Il y a eu des affrontements violents parmi l’armé de czar et les rebelles et enfin l’insurrection est réprimée d’une façon sanglant.

En 1837 on a lancé une insurrection sous la direction de Hacı Mehemmed et Yareli à Guba. Plus de 12 milles de personne ont participés à l’insurrection. Afin de réprimer cette insurrection l’administration de czar a envoyé sur les rebelles, les troupes de punition armées des artilleries. Enfin l’insurrection de Guba est réprimée. Hacı Mehemmed est exécuté et Yareli s’est fuit.

En 1838 on a lancé une insurrection afin de refondre le khanat à Shaki. L’insurrection est présidée par Meşedi Mehemmed, le fils de Selim Khan. Les Rebelles ont capturé la ville à l’aide des Daghestanaises.  Mais les forces rus ont réprimés l’insurrection de Shaki.

En 1848-1852 Cenubi a lancé l’opération de Babiler contre le gouvernement de chah en Azerbaïdjan. Plus de 15 milles de contribuant de Babi à cette insurrection commencé à Zencan. Chah a pu réprimer cette insurrection par force.

C’était le mouvement de furtif, une forme très répandu de la lutte contre la direction d’Azerbaïdjan de nord à la fin de 19ème siècle. Ce mouvement était répandu à l’entier d’Azerbaïdjan de nord. Le peuple ont toujours appuyé les furtifs qui se vengent sur les fonctionnaires de czar et ce premier a empêché la capture de ces furtifs. En Azerbaïdjan du nord le Furtif Kerem, Furtif Nebi, Ali le fou, le fils de Tanrıverdi Allahgulu, Genber. Süleyman, Murtuza et les autres ont été objet de toutes les conversations.

Le 13 décembre 1904 les travailleurs de Baku ont pris la décision de grève. Leur demande était l’amélioration de la situation économique. Le gouvernement o signé une convention nommé « Constitution de Mazout ». Le 31 décembre, la grève est achevée avec succès.

Dans la nuit passant de 25 à 26 de mai 1920, on a lancé une insurrection contre l’administration Bolchevique à Gence. Le nombre des rebelles a arrivé à 10 mille. L’armé rouge 11ème a réprimé d’une façon cruelle cette insurrection. A la fin des précautions de peine plus de 13 mille des personnes ont été assassinés.

A l’été de 1920 à Karabakh une partie considérable de l’armée d’Azerbaïdjan constituant de 6 milles soldats, a lancé une insurrection contre l’administration Bolchevique. Le 10 juin deux divisions de l’armée rouge 11ème ont lancé des opérations contre eux. Les troupes de l’Armée Rouge ont occupé Ağdam le 10 juin et Hankendi et Şuşan le 14 juin. Armée d’Azerbaïdjan a lâché la pied en direction de Cebrail et ils ont quitté le pays.

Le 5 juin 1920 on a lancé une insurrection à Zakatala. Le leader de l’insurrection a été Ahmet Bey Hafız Efendi, une des puissances de la République Démocratique de Kars.

Dans un court délai la vague d’insurrection a entouré aussi le Gah. Le 18 juin ce mouvement est réprimé par les troupes de l’Armée Rouge.



Oxunub: 115367



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio