Page d’accueilli    » L’HISTOIRE    » Les Etats d’Azerbaïdjan    » Le pré-asiatique-les tribus-les Etats   

Le pré-asiatique-les tribus-les Etats

  


align=
LES TRIBUS DE LA REGION D’ASIE ANTERIEUR, ALLIANCES DE TRIBUS ET ETATS (les 3-2ème millénaires avant J.C.)
Sur les territoires d’ancien Azerbaïdjan, on a fondé plusieurs d’états avant islam, certains entre eux ont arrivés jusqu’au niveau d’empire.
Selon les anciennes ressources écrites, il se trouvait sur la géographie de Sumer-Akkad, la partie sud des territoires d’Azerbaïdjan d’aujourd’hui. La première intégration de tribus sur les territoires d’Azerbaïdjan s’est passée à la fin de l’Age de bronze. La civilisation de Koura-araxienne prouve que nos pères s’occupaient déjà d’agricole à de cette époque.
Les premières ressources écrites sur les tribus vécus en Azerbaïdjan de sud et sur les territoires voisins, appartiennent aux 25-23ème siècles avant J.C. et elles sont écrites à Akkadca dans la région d’Urmi. Mais la souveraineté turque sur le territoire d’Azerbaïdjan s’appuie sur 4 milles d’ici avant J.C. Au sein des ressources il y a des informations en particulière sur les Arratalılar, Gutlar (Gutiler), Lullubiler et Hurriler. Selon les ressources principales scientifiques le premier Etat Turc fondé sur le territoire d’Azerbaïdjan de sud est Aratta. Les infos sur les Arattalılar prennent lieu dans l’épopée de Sumer. Les faits vécus parmi Merkar, le souverain de Sumer et Sukuşşiranna, le souverain d’Aratta ont pris lieu sur cette épopée.
L’Etat d’Aratta est fondé à la première moitié de 3ème millénaire avant J.C. Les territoires de l’Etat contiennent le lac d’Urmi et la région de sud et de sud-est. La région de Zencan-Gazvin d’aujourd’hui se trouve aussi dans les sous-frontières d’Aratta.
Le peuple d’Aratta produisait d’or, d’argent, de plombe, de cuire, de pierre de montage et de pierre précieuse de couleur bleu foncé. Ils exportaient les matériels qu’ils ont produit à l’Etat de Sumer, le souverain de Mésopotamie.
Les états de ville de Sumer sont détruits à la deuxième moitié de 3ème millénaire avant J.C. Ils ont été compris dans la souveraineté de l’Etat Akkad des 24-22ème siècles avant J.C. A cette époque l’alliance des tribus de Lullubi (Lullubu) a commencé au sud de lac d’Urmi. Ce sont des tribus de Su et Turukki qui ont fait sortir les Lullibis sur la scène historique. La fondation de cet état de tribu est réalisée à 23ème siècle avant J.C.
Les Lullubies se sont occupés d’élevage et de sème non arrosé. Eux aussi, ils sont restés sous influence efficace de la civilisation de Sumer comme Arattalılar. Ils savaient l’écriture cunéiforme, ils avaient des intellectuelles assurant la communication avec les Akkads.
A 2ème millénaire avant J.C. après la désintégration de l’état de Vahid Lullubi, on a fondé des petites souverainetés au lieu de ce dernier.
A 3ème millénaire avant J.C. il y a des intégrations de tribu de Guti à l’est et au sud-est de lac Urmi. Ils se sont intégrés comme un état après la deuxième moitié de même millénaire. Gutiler ont été allié aux sumériens. Mais ils ont objecté d’une façon dure contre la politique occupant d’Akkadlar.
Naram-Sin (Naram-Suen) (2236-2201 avant J.C), le souverain d’Akkad, le grand-fils de Sargo a accéléré l’attaque contre les tribus qui vivent dans la région d’Urmi. Les leaders de 70 tribus qui vivent là-bas sont aussi intégrés et construits une alliance militaire et ainsi ils ont battu les armées d’Akkad. Naram-Sin a été tué à leadership d’Enridavazir, le souverain des Gutis et en lançant un afflux ce dernier est allé à Mésopotamie et il a capturé Nippur, la ville sacré des Sumériens. On estime qu’après ce fait les Gutis sont rétournés à leurs propres territoires à savoir à Anatolie Orientale et Azerbaïdjan de Sud et ils ont combattu avec leurs voisins, les Lullubis.
Guti est un état constituant des alliances de tribus. Après ceci il y a des tribus turques de Subar, Turuk, Kuman, Bars, Böri, Gargar, Azer, Zengi etc. Selon les ressources les Gutis sont chassés de Mésopotamie à la fin de 23ème siècle avant J.C. Leur souveraineté a duré pendant 91 ans et 40 jours. La particularité la plus importante de Mésopotamie est qu’il soit dirigé avec les règles démocratiques. Dans les états voisins la souveraineté passait de père en fils. Mais aux Gutis, la souveraineté était désignée par l’assemblé à la participation des beylicats à la province et des aksakkas de la province. La capitale de la province de Guti était la ville de Kirkuk (Arrapha).
Les noms de certains de beylicats de province de Guti sont les suivants : Yarlagab, Yarlagaş, Yarlagan, Sarlagab, Elulu(meş), İnim-Abageş (İnim Kültigin pour Kültigin sur les monuments d’Orhon-Yenisey) Kurum, Tirikan. Le mot « Gut » était utilisé aux sens comme « la souveraineté, chance, âme, esprit ». Le nom de souveraine Avar (Turc) qui présidait la souveraineté en 553 était Kuti-Khan. Il est possible de montrer plusieurs preuves sur les ressources historiques, restant de cette période à prouver la nationalité turque des Gutis.
Dans un des épigraphes de Naram-Sin, le souverain d’Akkad, il y a des infos sur les Lullubies. Les premiers monuments écrits spécifiques des souverains de Lullubi, appartiennent à 23ème siècle avant J.C. Si on considère une preuve l’épigraphe appartenant au Roi Anubaniniye, gravé sur la pierre dans une place nommé Sarınul, on observe que les territoires de Lullubi a arrivé de lac d’Urmi jusqu’au golfe de Besra (Kenger).
Les ressources de Sumer approuvent que le pays des Hurries fût la Caucase de Sud, l’environnement de lac de Van et les régions de Şimali Zagros. Leurs espaces sont nommés « Xurrum » sur les ressources de Sumer.
En considérant comme preuve ceux que les Hurries possédaient à la fin de 3ème millénaire avant J.C. sur les ressources écrites, il y a des uns qui les inscrivent comme la 4ème population grande et civilisé d’Asie Antérieur avec Sumer, Akkad et Elamlar. Selon les documents historiques, on peut dire que l’Etat de Mitanni est fondé par les Hurries. Il est également connu que les Mitanniens sont d’origine turque. Le lac d’Urmi a été mentionné sous le nom de Mantiana pour un certain délai. Il a été aussi déterminé dans les ressources que le peuple Kaşşu (Kassit) a vécu à l’entourage de lac d’Urmi.
Un des peuples les plus anciennes d’Azerbaïdjan de sud est les Turcs, et parmi les  17 souverains qui se sont intégrés contre Naram-Sin leur souverain nommé İlluşumel a aussi pris lieu. La géographie, où les Turukkies ont vécus, comprend l’espace à partir de lac Urmi jusqu’à Zencan. Les Turukkies ont monté sur la scène historique à la même période avec les Guttis et Ullubis.
A la fin de 3ème millénaire et au début de 2ème millénaire avant J.C., les langues des tribus et des autres sociétés, envisagés d’avoir vécu sur le territoire d’Azerbaïdjan d’aujourd’hui, s’intègrent à un grand groupe des langues nommés Zagr-Elam, Zagros, Kaspi etc. Certains savants avancent que le groupe de langue de Nah-Daghestan, adhérant au groupe de langue caucasienne de nord-est, est proche avec les langues d’Huri et d’Urartı.
A la vallée de lac d’Urmi ont vécu les Subars aux 3-2ème millénaire avant J.C. Les Subars n’ont participé qu’à la formation de peuple azerbaïdjanais mais aussi à celle de peuple turc. Les Subaériens ont vécus à Mésopotamie (Dicle-Fırat) et les tribus samiens venant ultérieurement là-bas se sont réunis autour de l’état de ville d’Akkad et ils ont constitués un effet sur le renforcement des subars. Sargon, le roi d’Akkad a afflué à la région d’haut Subar à 24ème siècle avant J.C. et il a mis les Subars dans une difficulté. Au début de 2ème millénaire la souveraineté d’Asur est renforcé sur les territoires des subars. Les Subars, soumettant à l’attaque des tribus de Sami-Asur à bas, d’Hurri de nord-est, d’Akkad d’haut, se sont divisés en trois branches à l’ouest, au milieu et à l’est. Subars avançant au long de 38ème parallèle sont assimilés au milieu des peuples vivant sur ces terres. La plupart des habitants de vallée de lac d’Urmi se sont dirigés vers la Sibérie et la Turkestan. Le nom de Sibérie vient aussi des Subars. Les Subars restant à la partie moyenne, se sont installés pour chaque tribu sur une région entre Bitlis et Diyarbakır d’aujourd’hui en amont de Dicle et Fırat, à l’ouest de lac de Van. La région en question de cette époque était sous la direction de l’Etat de Mutanni, fondé par les Hurris. A 13ème siècle quand l’Etat de Mitanni a été détruit, on a fondé des beylicats séparés des Subas à Arme, Urmu, Kulmeri, Turhu et aux autres lieux. Ils ont créé le beylicat de Subar étant intégré afin di résister à Assur et à l’état d’Urartu, récemment fondé. L’état de Subar a pu garder l’indépendante jusqu’en 673 avant J.C. Les tribus de Sami se sont installés à la région de nord des fleuves Fırat et Dicle au début de 3ème millénaire avant J.C. Quand l’autorité politique de l’Etat d’Ahemeni d’arigine Ari a arrivé à montagnes caucasiennes, les tribus vivant en Azerbaïdjan de Nord ont commencé de se présenter aux scènes historiques. La plus magnifique entre eux était Kaspiysk. Et le nom de la mer caspienne vient de cette situation. Le peuple de Kaspiysk sont des parents des Cassies un des peuples célèbres des époques antiques. Ils se sont assimilés parmi les tribus albaniens à la fin de 1ère millénaire avant J.C. La géographie où ils ont vécu, était la vallée de Maugan-Lenkoran. Le peuple de Kaspiysk a très bien appris l’art de marine.
Il y a des uns qui avancent qu’une partie des ethnies qui ont vécus sur le territoire d’Azerbaïdjan à cette époque, appartient au système de Touran.



Oxunub: 122026



Azərbaycan Televiziyaları
İnternet Radio

Follow us on